[Astuces Photos] La photo en Noir et Blanc

La photo en Noir et Blanc

La photo en Noir et Blanc

J’ai écrit cet article il y a quelques mois, il n’a pas été publié mais pas sur ce blog !II a eu tellement de succès sur le web que je me suis dit qu’il était dommage de ne pas en faire profiter ceux d’entre vous qui me suivent depuis peu de temps. Et puis cet article est ici chez lui, puisque vous le savez la photo en Noir et Blanc est ma véritable passion !

Le Cambodge intemporel. Voilà 6 ans que j’ai découvert le Cambodge et j’y retourne tous les hivers pendant 2 ou 3 mois. J’ai compris là-bas que c’est dans la pratique de la photo en N & B que se trouve la meilleure expression de mon inspiration. La photo monochrome me permet de sublimer ma passion pour la photo, de tirer le meilleur parti de mon travail photographique. Mon déclic, ce fut la rencontre avec un peuple, un pays. J’y travaille, depuis, avec plus d’enthousiasme que jamais, en perfectionnant sans cesse mon travail personnel dans la photographie. Ma carrière professionnelle et les obligations lucratives de mon travail me portent vers d’autres sujets et d’autres destinations, mais c’est au Cambodge que j’ai véritablement découvert ma vocation personnelle pour la photo en Noir et Blanc.

Installez-vous confortablement, il se pourrait que les lignes qui vont suivre « déclenchent » quelques belles images et fassent naître en vous une réelle envie de vous y mettre !

Cet article est à mi-chemin entre le récit d’une expérience, un carnet de voyage et des conseils et astuces pour vous aider à vous poser les bonnes questions et découvrir votre personnalité photographique.

Cambodge apprendre la photo de voyage 19

Carnet de voyage – Le Lac Tonlé Sap

Nous avons depuis quelques mois fait ensemble un tour d’horizon sur les bases techniques de la photo.  Il arrivera un moment, dans votre vie de photographe, où vous passerez un cap et prendrez un réel plaisir dans la pratique de cette passion qu’est la photographie. Ce moment où vous aurez le besoin d’aller plus. Vous abandonnerez la mauvaise habitude de «  shoote sur tout ce qui bouge » et votre maturité en photo vous poussera à vouloir réellement « travailler » sur votre personnalité photographique. D’ailleurs à ce stade de l’apprentissage vous aurez peut-être l’impression de ne plus faire de progrès, voir même de régresser. Pas de panique, c’est un phénomène courant et si vous en prenez conscience c’est plutôt bon signe.

Pourquoi la photo Noir & Blanc ?

 

Comment j’ai osé le N & B en voyage ? Quand on débute en photo, savoir ce que l’on veut faire de sa vie photographique, c’est comme savoir ce que l’on veut faire comme métier quand on est à la maternelle. Nous sommes peu nombreux à avoir eu la révélation dès notre premier coup de crayon !
En photographie, c’est la même chose, on apprend le B.A.-BA de la technique en plus ou moins de temps, on déclenche, on s’amuse et puis un jour, c’est la révélation, enfin espérons ! « Voilà ce que j’aime et c’est ce que je veux faire »

Je voyage, l’appareil photo en bandoulière depuis près de 20 ans ! Oulala ! Mais comme il est nécessaire d’acquérir une certaine maturité photographique pour « se définir », j’ai mis quelques années avant d’avoir ce « déclic photo ».

L’élément « déclencheur » peut venir de partout, d’une photo, d’une expo, d’une rencontre, d’un livre ou d’un pays… Trouver son style n’est pas simple mais cette étape est nécessaire pour parvenir à évoluer dans la pratique de votre passion.

Pendant bien des années, j’ai rapporté des milliers de clichés de mes nombreux voyages autour du monde… Jusqu’au jour où, au Cambodge, L’évidence s’est imposée : Et si je faisais ce premier voyage au pays des sourires en N&B ! »

Cambodge apprendre la photo de voyage 12

Bon d’accord côté sourire, peut mieux faire !

Le Noir et Blanc, un mode d’expression contemporain

La photo en noir et blanc est une approche technique qui regroupe des domaines tels que le portrait, le paysage, architecture ou même la photo animalière.  La photo N & B nous suggère immédiatement de grands noms, de ceux qui ont marqué l’histoire.

Le N & B a su traverser les différentes époques. Certains pensaient que cette pratique allait s’étioler, que ses heures de noblesse allaient s’éteindre, partir en fumée. Il n’en est rien, bien au contraire ! Le numérique lui a même donné une nouvelle jeunesse. Les nouveaux outils de conversion nous permettent maintenant de reproduire le développement spécifique lié aux images argentiques.

Le N & B n’en reste pas moins une pratique exigeante et requiert un sérieux apprentissage, une spécialisation, le bac +2 de la discipline.

La photographie couleur a commencé à se développer dans les années 50. Pas facile de détrôner des générations de photographes qui ne concevaient pas la photo autrement qu’en nuances de gris

Une guerre farouche a éclaté entre le grand public – immédiatement conquis par cette nouvelle façon de s’exprimer qui a contribué à démocratiser la photographie – et un groupe élitiste et fervent défenseur du N & B et de ses titres de noblesse si difficilement acquis.

Important !

La photo couleur est une représentation de la réalité alors que le noir et blanc est une interprétation du réel, une expression de la créativité du photographe.

L’histoire du Cambodge sur un visage

De très bons photographes se sont emparés de ce nouveau mode d’expression en couleur qui aurait pu entraîner le déclin du noir et blanc. Et le numérique arriva. La photo N & B aurait pu se retrouver reléguée au fond d’un musée de la photographie, mais l’informatique (et la simplicité des logiciels mis à notre disposition pour le développement) a eu l’effet inverse. Depuis plusieurs années, l’engouement pour cette pratique s’est même modernisé bien au-delà d’un simple effet de mode. Plus personne aujourd’hui ne songe à remettre en cause le bien-fondé de l’expression en Noir et Blanc.

Je n’ai jamais travaillé en argentique, et oui, maligne,  j’ai attendu l’avènement du numérique, et pourtant, vous l’aurez compris, j’ai  adopté le noir et blanc !

Voir la vie en Noir et Blanc, un monde sans couleur

Je vous passe les détails sur la complexité de la constitution de l’œil humain.

Retenez simplement que seule une partie des fonctions du potentiel de la vision humaine est utilisée pour l’observation d’une image en N & B. L’esprit s’éloigne de la réalité, de la perception « normale » des objets ou des paysages qui nous entourent.

La couleur nous atteint d’abord d’un point de vue émotionnel. Pour cette raison, les couleurs d’un coucher de soleil stimulent nos émotions. La couleur est une des qualités de la réalité. Prenez les couleurs d’un drapeau et convertissez ce symbole en noir et blanc : il ne sera plus qu’un vulgaire morceau de tissu. Nous ne pouvons pas empêcher notre cerveau de percevoir ce qu’il connaît, l’herbe est verte et le ciel est bleu (bon, d’accord, pour le ciel c’est de plus en plus rare !).

Vouloir faire de la photo en nuances de gris ferme donc forcément quelques portes. Mais le noir et blanc permet une approche de la photo qui a bien d’autres atouts pour nous séduire. Voyons donc ce que peut nous apporter cette nouvelle forme de langage

Cambodge apprendre la photo de voyage 20

Technique du filé

Le Noir et Blanc est un langage

 

Au risque de me répéter,  s’exprimer en noir et blanc n’est pas un effet de mode ! C’est une manière de s’exprimer ! Pour vous aussi, cette certitude va prendre tout son sens à la lecture de ces lignes.

La perte de la vue ou de l’ouïe est toujours compensée par l’acuité augmentée des autres sens. C’est la même chose avec une image. Supprimez les couleurs et d’autres éléments vont gagner en importance à la perception humaine : lignes, formes, motifs, textures, lumière, contrastes, reliefs…

Cela ne facilite pas pour autant la prise de vue : il faut, pour compenser la perte, être d’autant plus attentif sur plusieurs autres points :

  1. la composition de l’image,
    2. le cadrage,
    3. l’analyse de la lumière,
    4. la densité des contrastes

Pour cette raison, le portrait – surtout le portrait en extérieur en ce qui nous concerne – sera valorisé par une attention particulière à ces 4 points (ci-dessus) :

formation photo le portrait en N&B

formation photo le portrait en N&B

La subtilité consiste à nous attacher à ces quatre valeurs pour nous permettre d’exprimer différemment des émotions aussi diverses que la tristesse, la peur, la douceur, la violence, l’inquiétude, etc.

Si la lumière et les contrastes sont les bases de l’expression en noir et blanc, il ne faut pas oublier que les formes géométriques structurent l’image et guident notre regard.

Il faut apprendre à les repérer et les agencer.
Mais est-il possible de visualiser et de penser en noir et blanc ? Eh bien, laissons tomber les grandes théories, la réponse est NON !!! Si l’on ne peut pas penser en noir et blanc, il est cependant essentiel de penser POUR le noir et blanc !
Il faut donc anticiper le N & B et incorporer les 4 ingrédients (composition, cadrage, lumière, contraste) à la préparation.

Un point important :

la prise de vue en numérique n’est plus une approche intimidante pour la photo N & B. Nous avons la possibilité de prendre des images en couleurs et de les travailler en post-traitement pour les convertir en noir et blanc. Je vais vous indiquer la technique la plus adaptée un peu plus loin. Avant cela, il existe des techniques d’apprentissage pour commencer à aiguiser votre regard !

La photo Noir et Blanc Un peu de technique


1 – Une technique facile à appliquer

Exercice ludique et très efficace.

Tous les pilotes de ligne ont appris leur métier sur un simulateur de vol avant de prendre les commandes d’un Airbus A380, heureusement ! Il en sera de même pour nous avant d’aller déclencher à tout va dans la rue.
Vous avez forcément une photothèque avec des centaines, des milliers, voire des centaines de milliers d’images (d’ailleurs, si c’est le cas, profitez-en pour faire un peu de ménage)…

Procédez en 3 étapes :

  • Partez à la recherche d’images que vous pouvez convertir en noir et blanc.
    • Repérez les 4 caractéristiques favorables(cf. ci-dessus) sur vos images en couleur.
    • Basculez en mode N & Bsur votre logiciel pour analyser les jeux de lignes, de formes ou de motifs.

Partez à la chasse des contrastes forts. Entrez dans les détails de vos images. Si vous vous êtes appliqués lors de votre prise de vue et de la mise au point, vous pourrez peut-être isoler une partie de l’image qui mérite un développement N & B.

Attention, il ne s’agit pas de la technique pour convertir vos images couleur en photo N & B, mais simplement d’un exercice pour aiguiser votre regard. Cette méthode d’apprentissage est beaucoup moins décourageante que de shooter des centaines de fois pour accumuler des « ratés » !


Exemple d’une interprétation
 :

j’ai repéré cette image pour ce que je pensais en faire. La photo couleur est a priori sans intérêt. Pourtant on remarque des caractéristiques intéressantes :

Image originale pour conversion en noir et blanc

–  Des contrastes importants au premier plan entre le blanc des chemises des écoliers et le noir
de leurs cheveux

–  Le doigt pointé flou tranche sérieusement avec la netteté du visage de l’enfant.
–  Un sujet à isoler, un enfant net noyé dans le flou des autres visages
–  J’ai donc pris le parti de recadrer l’image avec le visage de l’enfant en respectant la règle des tiers
–  De plus cela m’a permis d’éliminer l’arrière-plan de la cour de l’école sans intérêt sur cette image

Cambodge apprendre la photo de voyage 14

Maintenant, entraînez-vous à cet exercice qui va affiner notre regard et vous aider à analyser une scène

2 – Comment photographier en N & B ?

Passer à la pratique et à la prise de vue en noir et blanc est une étape qui peut être intimidante. Elle est pourtant plus facile à mettre en œuvre que de convertir des images en couleur vers des nuances de gris !
Voici quelques conseils pour vous lancer avec le bon matériel, les bons réglages et les bonnes décisions à prendre sur le terrain.

Pour faire simple, le noir et blanc est accessible à tous les appareils, il faut seulement tirer le meilleur parti de leurs possibilités et en connaître les limites. Entre un Smartphone et un appareil reflex haut de gamme, il y a un monde. Les capacités d’un capteur en termes de dynamique, de profondeur, de couleur et de bruit dépendent fortement de sa taille. C’est la même évidence pour son potentiel créatif : plus le capteur est petit, plus il sera difficile de jouer avec des faibles profondeurs de champ.

Quel format utiliser pour faire de la photo en N & B ?

Tous les appareils ont un mode N & B, qui vous restitue directement une image en niveaux de gris. C’est peut-être tentant, mais c’est réducteur et le potentiel créatif en post-traitement sera quasi inexistant.

« Le principal potentiel du numérique est le contrôle de l’interprétation »

Un bonze avec son habit orange flashy est difficilement imaginable en N & B…. Et pourquoi pas ?

Ne cédez pas à la facilité, vous allez le regretter !

Avec le mode Noir et Blanc, les informations de couleurs sont supprimées. Il ne sera donc plus possible de différencier les couleurs pour les convertir en nuance de gris. Ne pas profiter de cette opportunité du numérique couleur va réduire considérablement la possibilité de sublimer vos photos en noir et blanc.

Même si vous n’êtes pas à l’aise avec les outils de post-traitement, ne cédez pas à la facilité en utilisant ce mode. Il supprime les données RVB et ne vous rendra, à l’impression, qu’une image plate et sans relief ! L’utilisation de quelques curseurs d’un logiciel de post-traitement donnera, de toute façon, un bien meilleur résultat (voir la partie post-traitement ci-dessous).

Cambodge apprendre la photo de voyage 21

Un artiste à l’âge tendre

Quelle est alors la solution ?

Si vous choisissez de « shooter » en JPEG, je vous suggère d’éviter le mode noir et blanc. En revanche, en utilisant la combinaison RAW + JPEG, vous optez pour la combinaison gagnante !

 En effet, le format RAW va conserver toutes les informations nécessaires  à un développement  en post-traitement, tandis que le format JPEG va vous être très utile à la prise de vue, car c’est elle qui va s’afficher sur votre écran LCD et vous donner les premières informations visuelles après le déclenchement. Elle va donc être d’une aide précieuse afin de repérer les points forts et les points faibles de votre image. Vous ne pourrez que l’améliorer avec le fichier RAW que votre appareil photo conserve précieusement sur sa carte mémoire.

À noter que l’enregistrement combiné RAW + JPEG vous donnera le meilleur des deux formats, l’un avec une image instantanée à la prise de vue et l’autre avec toutes les données nécessaires pour réussir vos photos en noir et blanc. Même si cette solution prend plus de place sur votre carte mémoire, elle reste (et de loin !) la meilleure option pour l’apprentissage de la photo N & B.

En conclusion, dans la perspective de faire de la photo N & B, je vous conseille vivement d’adopter le format Raw + JPEG !

En N & B, la prise de vue doit être faite dans la perspective de son interprétation. Faire de la photo numérique en noir et blanc laisse sous-entendre que le résultat ne s’arrête pas à la prise de vue. Il faut considérer que le post-traitement (développement sous Lightroom, par exemple) fait partie intégrante de votre travail photographique.

3 – Le post-traitement

Le numérique met à notre disposition des outils de conversions qui permettent de reproduire le développement spécifique lié aux images en argentique.

Nous entrons de plain-pied dans un univers où l’interprétation est reine, mon sujet favori : la créativité ! La créativité numérique, ça existe ! Surtout en noir et blanc…

Vous êtes seul maître de l’interprétation que vous souhaitez faire de vos images.

Pour comprendre les bases du post-traitement, je vous propose de regarder la vidéo de Laurent qui traite de ce sujet : Comment convertir une image en noir et blanc ?

De nombreux paramètres pourraient être encore abordés dans ce chapitre, mais il faut que je songe à faire une bible complète ou une série de vidéos pour vous exposer tous les paramètres à prendre en compte pour une réalisation parfaite d’une image en noir et blanc. Dans un premier temps, je vous propose d’appliquer les quelques conseils évoqués plus haut avant de songer à aller plus loin.

Le N&B en voyage

1 – Le travail personnel photographique, en quoi ça consiste ?

Une bonne et une mauvaise nouvelles

La bonne, « Apprendre les techniques photos » est à la portée de tout un chacun ! Voilà qui est rassurant, mais, avec plus de 5 millions d’appareils photo numériques vendus chaque année en France, des millions de nouveaux photographes nous servent des sujets vus et revus.

La mauvaise, nous sommes inondés de photos prises de plus en plus loin, de plus en plus…banales ! Vos photos ressembleront aux photos des autres photographes qui se sont rendus au même endroit ou qui ont photographié le même monument du bout du monde, la même fleur dans votre jardin…

Un bonze aux couleurs chatoyantes en N&B

Au point que le fait de photographier un site de rêve avec une lumière extraordinaire n’a pas plus de valeur que la photo de votre jolie grand-mère (ne vous méprenez pas, j’adore les grands-mères !). Allez faire le tour des banques d’images sur le web… Elles regroupent des millions, des milliards de photos pour une poignée de figues. Que le photographe, amateur ou professionnel, ait fait des dizaines de milliers de kilomètres pour faire ces clichés ne leur apportera d’autre intérêt que celui des souvenirs personnels (ce qui est déjà bien !)

Seulement si vous êtes passionné de photographie vous aurez immanquablement envie, passé le stade de l’apprentissage ou pendant sa progression, de créer des images uniques. Pour cela, il vous faudra nécessairement cultiver votre style personnel. À défaut d’exprimer vos propres émotions, vos images resteront semblables à celles des autres photographes.

La cité d’Angkor au XXIème siècle !

2 – Développez votre style personnel !

Une petite histoire (vécue… !) où beaucoup vont se reconnaître : Un jeune homme se « met en ménage » avec la femme de sa vie qui, le premier soir, veut lui préparer un petit plat pour lui faire plaisir… Elle va donc voir sa belle-maman et lui demande quel est le plat préféré de son fils. Un gratin de courgettes/pommes de terre avec une sauce béchamel. Quelle idée ! Elle s’affaire pendant des heures, entre les courses, la préparation, la vaisselle et les bougies pour ne pas manquer son entrée… Tout y est ! Pourtant, le verdict tombe dès la première bouchée du bien-aimé : « C’est quoi, ça ? Le gratin de ma mère est meilleur ! » Et la déception de la cuisinière est telle qu’elle est au bord de la rupture.

Moralité de l’histoire : à chacun de trouver sa façon personnelle de réaliser chaque action de sa propre vie. N’essayez pas de reproduire la recette d’un autre, trouvez votre propre style. Terminé le gratin « courgettes/pommes de terre » de belle-maman, faites votre propre cuisine ! Votre plat ne sera peut-être pas digne d’un étoilé du Michelin, mais il aura une saveur incomparable : celle de votre personnalité.

Pour faire de la photo et sortir du lot, c’est la même chose ! Pour un sujet donné, la seule différence entre votre travail et celui des autres photographes sera d’exprimer votre point de vue personnel. Sans style, vos photos ne montreront qu’un lieu ou un sujet comme n’importe qui d’autre aurait pu le faire !
Votre style personnel pourra se traduire par des centaines d’approches différentes.

Cambodge apprendre la photo de voyage 13

Des mains en or !

Je vous conseille pour cela de visionner, de vous documenter, de regarder les images des grands photographes sans vous limiter aux grands noms de l’argentique. De jeunes photographes n’ont connu que le numérique et témoignent d’un talent fou en exprimant une véritable personnalité photographique. Ne cherchez surtout pas à les imiter.

Admirez leur travail et, si vous êtes un peu avancé dans votre apprentissage, analysez leurs images. Peut-être que, dans le flot des images, vous aurez ce « déclic » qui vous fera dire : « c’est ça que j’aime ! »

Commencez votre travail photographique, regardez autour de vous, lisez, soyez curieux et faites de la photo ! Lâchez-vous et, par-dessus tout : soyez vous-même !

Mon objectif final, c’est l’édition d’un livre photo en N&B. Je n’ai pas fixé d’échéance au projet. Je sais que le moment viendra… Quand j’aurai réuni toutes les images nécessaires, quand je serai prête. Quels que soient les sujets traités d’ici là, les destinations acquises à ma cause ou pas… Ma démarche photographique et ma progression professionnelle vont dans ce sens, quelles qu’elles soient.

J’espère que ce paragraphe – un peu long soit, mais essentiel pour vous transmettre ma propre expérience en photographie – motivera votre ambition à entreprendre un travail de recherche personnelle, votre envie de trouver votre style, le meilleur moyen d’expression de votre propre passion pour la photographie. Et pourquoi pas « osez le noir et blanc… en voyage ! »

3 – Pour aller plus loin… Le voyage photo

Cambodge apprendre la photo de voyage 1

Le fromager d’Angkor

La photographie est un art du quotidien. Dans son apprentissage comme dans celui de la vie, chaque nouveau jour peut être une nouvelle étape dans la progression de tout un chacun. Comme dans la vie, les voyages sont des opportunités extraordinaires de compléter notre compréhension de nous-mêmes et du monde qui nous entoure. Les voyages photo sont, eux aussi, autant de possibilités de développer votre esprit créatif et votre propre expérience de la photographie. Ma vie professionnelle témoigne d’une irréversible alliance de ces deux passions pour le voyage et la photographie.

J’espère que cet article vous a apporté le complément d’informations nécessaires à votre épanouissement dans la pratique de la photographie.

Ne pas oublier que le voyage commence dès que vous franchissez le pas de votre porte !

Si cet article vous a plu, laissez-moi un commentaire !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articlelenfance de black m, photographier en noir et blanc, photothèque enfant cambodgien à l\école

13 commentaires à propos de “[Astuces Photos] La photo en Noir et Blanc

  1. excellent article et qui me conforte dans mes pensées sur le NB
    J’ai appris qu’il fallait shooter en RAW et jpeg
    je vais mis mettre
    Merci pour tous vos articles que je suis très régulièrement
    Geneviève

  2. Bonjour. J’ apprécie vos articles et vous me faites voyager dans des pays que j’ aime énormément que sont le Vietnam, le Cambodge et le Laos. Pour moi ce sera en cette fin d’année que je les retrouverai. Au moins deux pations en commun. Je vous souhaite de belles images et surtout de bons moments. Cdlt

  3. Bravo pour la qualité de cet article, pour l’authenticité de « l’expérience » partagée et le conseil réitéré de travailler sur son propre style (à trouver en fonction de sa propre personnalité). Merci pour ces encouragements.

  4. Excellent article même si la rubrique Poste-traitement m’a laissé sur ma faim.
    Depuis que je suis ton blog je m’aperçois de plus en plus que tes articles renvoient vers le site de Laurent.
    Ma question si elle n’est pas indiscrète, quel est le lien entre Laurent B. et Marie-Ange P. ?
    quoiqu’il en soit vos blogs respectifs sont dans mon TOP 5
    J – 3 pour moi pour la NZ…

  5. Bonjour Photard,

    Ta question n’est pas indiscrète et tes commentaires toujours pertinents. Je vais donc donner quelques explications utiles.
    Photographe pro, j’ai néanmoins évolué dans le monde du business ( Informatique et tourisme) pendant près de 20 ans où il faut avoir le couteau entre les dents pour se faire une place…. au soleil voilé… et surtout où la concurrence est féroce.

    Il y a quelques mois j’ai découvert l’univers du blogging et je me suis lancée dans une formation d’un an pour connaitre les mécanismes de ce nouveau monde ( Et oui, il est tellement passionnant d’apprendre tout au long de sa vie !)
    Même si nous ne sommes pas au pays des « bisounours » il y a approche qui m’a vraiment séduite. La principale différence est que dans le blogging ( gérer un blog à des fins lucratives ou non), les infos entrepreneurs (car il s’agit d’une véritable petit entreprise) ne sont pas concurrents mais bel et bien des PARTENAIRES.

    C’est ce qu’il se passe avec Laurent. Nous sommes dans le même domaine mais plutôt que de se tirer dans les pattes on travaille ensemble. Ce qui est d’autant plus agréable que nous apprécions notre travail respectif même si nous n’avons pas réellement la même approche. D’ailleurs ça nous permet d’être complémentaire.

    Laurent est un réel formateur du net alors que mon expérience de photographe est plutôt sur le terrain.
    Voilà ! Le blogging c’est aussi le transparence, j’espère donc avoir répondu à ta question.

    Le post traitement est un sujet vaste, indissociable de la prise de vue numérique qui demande des tutos spécifiques, ça va venir !!!

    Maintenant c’est J-2, je te souhaite vraiment un excellent voyage dans ce pays que je ne connais pas encore et je compte sur toi pour nous faire partager ton aventure.

    A bientôt
    Marie-Ange

  6. Merci Marie-Ange de ces précisions, je suis vraiment heureux « de vous avoir » Laurent et toi à mes côtés, vos articles, tutos, vidéos et autres conseils m’ont déjà beaucoup aidé et m’aideront encore dans mon parcours photographique.
    Vous allez me manquer durant ces 2 mois, mais je vous retrouverai avec un grand plaisir en rentrant après la mi-mars.
    J -2 effectivement, les valises sont quasi bouclées, le sac photo est au top, le stress du départ commence à se faire sentir…

  7. Merci pour cet article qui donne envie de sortir de suite faire des photos. Vous arrive-t-il d’accompagner toujours des voyages photo au Cambodge et, si oui, avec quel organisme ?

    1. Bonjour Elise
      Lisez ces quelques lignes et sortez vite faire de la photo, en appliquant mes conseils:)
      Les voyages photos ne sont plus d’actualité ! Je retourne bientôt au Cambodge, mais à titre privé pour faire de la photo évidemment car ce pays est cher à mon cœur et à mon boitier !
      Bonne photo
      Marie-Ange

  8. Bonsoir Marie-Ange,
    Lorsque je photographie en noir et blanc et uniquement en format R.A.W, je règle l’affichage des images sur l’écran de mon boitier en: monochrome, cela me permet d’avoir un aperçu de la photo avant le post-traitement. Quand pensez vous ?

    1. Bonjour Bernard !
      Merci pour votre commentaire !
      La démarche que vous utiliser pour faire du noir et Blanc est bonne puisque c’est exactement je que je préconise dans mon article sur les conseils de prises de vue en N&B . Je vous propose de lire cet article si vous aimez le N&B .
      A très vite
      Marie-Ange

Laisser un commentaire