[Conseils Photos] 3 solutions pour mesurer la lumière

 Comment mesurer la Lumière

 

En photo, le seul véritable ingrédient, c’est la lumière. Sans lumière, pas d’image. Il faut donc apporter la quantité de lumière adéquate à votre capteur. C’est aussi simple que cela !

smiley langue

Pour cela, encore faut-il savoir la mesurer. Pour bien exposer votre image, pour savoir ce que veut dire mesure matricielle, pondérée ou spot, suivez le guide ! Je suis au Cambodge au moment où j’écris cet article, les conseils sont illustrés par des photos prises dans les Temples de la cité d’Angkor.

Principe de fonctionnement

Que ce soit en mode :

  • Manuel, ou nous avons la main sur tous les réglages,
  • Automatique (Beurk !) où c’est votre appareil (Bob ne connait pas le mode auto !..) qui règle la vitesse, l’ouverture ou la sensibilité,

Il faut quantifier la lumière que nous avons devant notre objectif. Pour cela, un seul outil, qui est intégré ou non à notre Reflex : le posemètre que l’on appelle aussi cellule.

  • Lumière réfléchie, lumière incidente

Lorsque nous appuyons sur le déclencheur votre capteur enregistre la lumière reçue. Cette onde lumineuse peut être émise par une source lumineuse directe, comme le soleil et ses rayons.

Mais elle est aussi, et surtout, renvoyée par tout objet présent dans notre champ de vision. Pour mesurer la lumière qui parvient à notre surface sensible, soit nous mesurons la lumière de la source lumineuse, la lumière incidente, soit nous mesurons la lumière renvoyée par notre sujet, la lumière réfléchie.


Mesurer la lumière incidente

Effectuée à l’aide d’un posemètre à main, il permet de calculer la quantité de lumière qui va arriver à notre capteur, sans se soucier de l’objet situé devant nous.

Cela permet d’avoir une exposition très fidèle qui révèlera les vraies teintes de l’objet qu’elles soient sombres ou claires.

 

Mesurer la lumière réfléchie

est la méthode (de loin) la plus répandue. Elle permet de correctement calculer le rayonnement qui arrive jusqu’à notre boitier. Elle est fiable car elle prend en compte la dose réelle de lumière qui nous parvient, mais peut être induite en erreur par les objets trop blancs ou trop noirs.

Le grand avantage de la mesure de la lumière réfléchie est que la cellule mesure la lumière réfléchie par les objets situés devant notre objectif, qu’il soit éloigné ou non.

  • Dans notre boitier

Je ne m’étendrai pas sur le posemètre à main qui est spécifiquement utilisé en photographie de studio (en ce qui nous concerne, il nous faut le grand air et la nature). Le posemètre intégré dans notre boitier est l’élément que nous utiliserons en voyage particulièrement adapté pour la photographie de reportage car il mesure la lumière réfléchie. Plus besoin d’avoir une cellule à positionner à la place de notre sujet, la cellule intégrée permet de mesurer la lumière qui va être enregistrée par notre capteur.

La cellule de notre appareil, dite TTL, est la garantie d’une mesure optimale car elle est située après les lentilles de notre objectif comme si elle était à la place de notre capteur.

  • Le gris neutre

Le gris neutre, ou gris à 18 % est la norme utilisée pour harmoniser les mesures. Cette nuance de gris correspond à la moyenne des tonalités que comporte généralement une image. Tous les systèmes se reportant à la mesure de lumière ont été conçus à partir de cette norme.

Ainsi, lorsque nous activons la cellule de notre boitier, notre cellule estime que ce que nous mesurons est un gris moyen.

Lorsque nous avons devant nous une image équilibrée, la moyenne des teintes de celle-ci se rapproche très souvent du gris moyen, donc pas de soucis !

Par contre, si nous cadrons une image uniformément blanche, l’appareil supposera que le blanc que nous mesurons est en fait du gris. Ce qui, au final nous donnera une image sous exposée.

Le même raisonnement est applicable si nous avons un sujet noir, notre image sera alors surexposée.

Les progrès des fabricants sont constants pour détecter les situations difficiles. Malheureusement, elles ne peuvent pas toutes être détectées et donc endiguées. Notre rôle sera alors de savoir jongler avec la cellule pour mesurer le mieux possible la lumière de notre scène.

Les différents modes

 

Nous avons sur notre boitier la possibilité d’accéder directement à la fonction mesure de lumière et faire apparaître les pictogrammes ci-dessous :

les 3 modes de mesure

  • Mesure matricielle ou matricielle 3D ou multizone

C’est la méthode la plus intelligence, la plus sophistiquée et souvent la plus fiable. Elle effectue la mesure de lumière sur l’intégralité de l’image que nous voyons dans notre viseur, en privilégiant une ou plusieurs zones du viseur suivant des algorithmes pré établis par les ingénieurs.

En quelques centièmes de secondes, chaque image est comparée à de nombreux modèles en mémoire, pour détecter tous les cas particuliers que nous rencontrons lors de nos prises de vues.

La mesure 3D est encore plus sophistiquées et permet de savoir où est situé notre sujet et d’optimiser la sélection du modèle en mémoire.

Mesure de lumiere

 

mesurer la lumière - Cite angkor Ta Phrnom Cambodge

 

  • Mesure pondérée centrale

Le principe de la mesure pondérée centrale est de mesurer la lumière sur un cercle situé au centre du viseur. C’est un vestige des débuts de l’électronique et ce mode de calcul a su garder toute son utilité car il est très fiable pour les portraits et les sujets situés au centre de l’image.

apprendre la photo de voyage - mesure-ponderee-centrale

mesure de lumière portraits enfants cambodge

Mode Pondéré centrale pour pour faire la mesure sur un visage

  • Mesure spot ou sélective

La mesure s’effectue sur une partie très restreinte de notre viseur, d’où le nom de spot. Cette mesure est la plus précise mais aussi la plus difficile à utiliser, car le collimateur spot, sélectionné parmi les nombreux présents dans notre viseur, mesure la lumière sur un point précis. A utiliser pour les images où le sujet est particulièrement décentré ou  bien lorsque l’environnement du sujet n’est pas éclairé de la même manière.

coquelicot web

Mesure de lumière (spot) sur la pétale en arrière plan au soleil pour sous exposer les autres pétales et ainsi donner du contraste au coquelicot

C’est un mode de mesure que j’utilise très souvent.Je le préconise lors des stages photos sur le terrain. Il nécessite un peu d’entrainement, maîtrisée cette mesure améliore de manière significative nos photos prisent en extérieur aux heures des belles lumières et aide à la créativité...

Mesure de lumiere

Avant de déclencher

Attention sélectionner le mode de mesure adaptée à votre image est souvent aisé. En effet, les petits pictogrammes et la molette dédiée sont facilement visibles et accessibles.

les 3 modes de mesure

Suivant les fabricants et les boîtiers, le mode « mesure matricielle » sera assez peu souvent victime d’erreur de mesure. Mais dès que le cadrage ou la lumière deviennent hors norme, vous devrez opter pour la mesure pondérée centrale ou spot.

 

  • Quel mode pour quelle situation ?

La mesure matricielle est souvent adaptée pour les situations où la lumière est assez homogène, pour les scènes peu contrastées comme les paysages par exemple. Sélectionnez ensuite la mesure pondérée centrale pour les portraits ou pour les gros plans, pour les images où le sujet se concentre au centre de l’image.

En évitant de prendre en compte les côtés de l’image, elle mesure la lumière sur le sujet principal qui occupe une grande partie de l’image.

Quant au mode spot, en ne mesurant qu’une minuscule partie de votre image, il vous permet d’exposer correctement votre sujet en occultant les zones qui pourraient perturber l’exposition. Ce mode est particulièrement utile en cas de fort contraste où lorsque le sujet est fortement excentrer. Pour des photos de concert où le sujet est très clair, nous ferons la mesure avec un seul collimateur sur notre sujet (chanteur ou musicien), il sera bien exposé alors que le fond sera noir. De la même manière, pour les contre jours où le sujet se trouve dans l’ombre avec un fond très lumineux.

  • Mémoriser l’exposition

La mémorisation de l’exposition ( AE-L) très utile en mesure spot, nous permet d’enregistrer temporairement la mesure. Si nous restons le doigt appuyé à mi-course sur notre déclencheur ou sur le bouton dédié, la cellule garde en mémoire le couple diaph./vitesse adéquate.

Cette manipulation permet d’effectuer une mesure précise puis de décentrer le cadre pour améliorer la composition de notre image.

Cas particulier

Certains cas particuliers sont difficiles à mesurer.

Astuce : Les photos de paysage enneigé ou avec un sujet particulièrement blanc pose souvent problème à notre cellule. En effet, la cellule va considérer que ce que nous cadrons est un gris neutre, alors que vous n’avez que du blanc dans votre viseur. Surexposer d’1 ou 2 diaph ou IL permettent souvent de retrouver la blancheur de la neige immaculée.

Le même raisonnement, mais à l’inverse, doit être appliqué pour les photos de nuit.

Pour les photos en N&B qui est, vous le savez, mon domaine de prédilection j’utilise quasi systématiquement la mesure spot. Les contrastes importants sont le nerf de guerre de la photo N&B.

mesure de lumière cite angkor Ta Phrnom N&B cambodge

Le mode spot pour un meilleur contraste pour des photos N&B réussies

Je vous propose un petit excercice : repérer une scène avec de fort contraste d’ombres et de lumière. Réglez votre boitier sur la mesure spot (1 seul collimateur). Repérez une zone sombre dans votre viseur, déclenchez. Sur cette même scène, faite la mesure de lumière sur une zone très clair, déclenchez. Comparez les 2 images et faites les déductions qui s’imposent !

Exemple

mesure de lumière cite angkor cambodge

Mode spot mesure sur la partie droite de l’image (foncé)

mesure de lumière cite angkor cambodge-2

Mode spot Mesure de lumière sur la partie ensoleillé ( donc bien exposée tandis que le reste de l’image est un peu sous ex ; résultat une image bien contrastée)

Pour aller plus loin, devenir un photographe créatif et faire des photos qui sortent du lot, cliquez ici !

visuel-sous-les-articles-sur-la-creativite

Partagez votre expérience en laissant un commentaire ci-dessous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

16 commentaires à propos de “[Conseils Photos] 3 solutions pour mesurer la lumière

    1. Bonjour Michel et merci

      Alors nous allons pouvoir passer au Tuto suivant ! …. Nous allons attendre tout de même un peu que tout ce petit monde passe à la pratique !…

      A très vite

  1. Très bon tuto.Je suis comme toi toujours sur la mesure spot.De temps en temps quelques excursions en mode multizone pour les paysages.
    A++

  2. Un grand merci Marie-Ange pour ce tuto comprehensible. Je vais mettre en pratique des qu’ il y aura du contraste car c’est uniformement gris aujourd’hui. Pas de soleil comme au Cambodge ! Bonne continuation et a bientot a travers votre formidable blog.

    1. Bonjour Anne

      Il ne faut pas se méprendre, le soleil ne signifie pas forcément contraste. Le ciel bleu est l’ennemi du photographe, synonyme de lumière dure et sans contraste. Pour cette raison je photographie du lever au soleil, pendant 2 ou 3 heures et de même 3 heures environ avant le coucher du soleil. Vous l’avez compris aux « belles lumières ».

      Cependant on peut trouver son bonheur par temps gris et encore mieux pluvieux et le bonheur suprême les nuages. Il suffit de cadrer « serré », d’isoler un sujet et d’analyser d’où vient la lumière. En prenant le temps de regarder, vous allez trouver des zones plus ou moins lumineuses et pouvoir appliquer l’exercice. Pas besoin des temples d’Angkor, la France ne manque pas de monuments…

      Essayez Anne, il y a des sujets à photographier toute la journée, il faut seulement s’adapter à l’environnement et aux conditions climatiques… Et pourquoi pas le N&B : voir le Tuto http://apprendre-la-photo-de-voyage.com/astuces-photos-comment-reussir-ses-photos-en-noir-et-blanc/

      Sortez et vous trouverez…
      A bientôt

  3. Merci pour cet article. C’est loin d’être le premier article que je lis sur le sujet mais la force de celui-ci est de toucher au applications concrètes de la théorie et de ne pas se contenter uniquement de la description des différents modes de mesure.
    Merci encore. Je continue de vous suivre pour comprendre de mieux en mieux comment vous appliquez la théorie.
    Claude, Sherbrooke Qc

  4. Merci pour toutes ces explications …. je suis en mesure pondérée centrale ayant longtemps utilisé la mesure matricielle ….. j’utilise maintenant les collimateurs pour faire ma mise au point sur mon sujet …. je vais faire le petit exercice préconisé en mesure spot dès qu’il y aura des zones d’ombre et de lumière ….

  5. Merci pour les détails sur les différents modes de mesure de lumière, je n’ai jamais fait attention à cette mesure. En regardant dans les menus, j’ai quatre modes de mesure de lumière les trois que vous avez décrits et un quatrième qui est presque une mesure spot mais deux fois plus importante en surface (7,7% du viseur) que la mesure spot (3,3% du viseur). C’est dans la documentation de mon canon EOS 70D.
    Je vais essayer les différents modes pour appliquer vos conseils très intéressants et voir leur influence sur les photos

    Merci pour ces toutes informations et à bientôt pour de nouvelles découvertes.

    Patrick C.

  6. Article très bien fait et intéressant ,je voulais juste signaler pour les possesseurs de canon que le déclencheur maintenu à mi-course sert à mémoriser la mise au point et qu’il faut appuyer sur une petite étoile pour mémoriser le réglage de la lumière , voilà c’était juste pour que personne ne se prenne la tête en se disant que cela ne marchait pas;

  7. Depuis fort longtemps, je n utilise plus que la mesure spot, et 1seul colmateur que je sélectionne pour chaque image. Ton article me conforte dans ce choix. Merci M.A. pour ces explications claires et utiles.

  8. Merci pour ton article. La mesure de la lumière était mon souci majeur surtout dans les zones contrastées.Je vais suivre tes conseils.Ils sont limpides.Merci Marie-Ange

  9. Bonjour Maryse et merci pour ton commentaire
    La mesure de la lumière est une des technique de base en photo et pouvoir ainsi faire de belles images. Pas technique, pas de créativité = pas de belles photos
    A très vite
    Marie-Ange

  10. Merci pour les explications très claires en ce qui concerne la mesure de la lumière( et les autres aussi d’ailleurs). cela fait un moment que je galère lors de la prise de photos dans des conditions de forts contrastes. Je vais donc mettre en pratique l’utilisation de la mesure spot dont je n’avais pas bien compris le fonctionnement. A bientot pour d’autres conseils

Laisser un commentaire