Laponie, le paradis blanc

Pour comprendre le fil d’Ariane de mon défi “1 image, 1 histoire”, commencez par lire la genèse de l’aventurePourquoi je vais vous raconter 52 histoires avec une photo, à raison d’une par semaine pendant 1 an. 52 photos, 52 histoires pour vous raconter mes 20 ans de voyages. 52 semaines pour parler de la photo de voyage et de l’importance des photos dans la vie de chacun d’entre nous. Vous aimez les histoires ? Vous aimez la photo ? Je publierai, chaque semaine, une photo avec le récit correspondant d’un souvenir de voyage ! Nos souvenirs sont trop beaux pour rester au fond d’un placard ! Alors vous aussi, dépoussiérez vos photos. Si vous faites des images, c’est pour les faire vivre !

Episode 13/52

Défi photo  – Laponie, le paradis blanc

Laponie voyage photo

Je m’envole pour Bali dans quelques jours et pourtant je rêve de grandes étendues blanches, surement les origines que l’on ne peut pas ignorer ! Mon voyage au Nord de la Finlande est d’abord marqué par le souvenir d’un invraisemblable choc thermique : je suis passée d’une température positive de +35°c à une négative de -35°C ! 70°c de différence en 36 heures, c’est le plus grand écart de thermomètre que j’ai jamais vécu !

La Laponie... La seule évocation du nom de ce territoire du Grand Nord emporte l’esprit vers d’immenses étendues enneigées, des lumières féeriques et scintillantes, des chalets de bois douillets et des traîneaux qui glissent dans le paysage immaculé. Ce jour là, j’ai découvert la nature grandiose d’un paradis blanc, coloré par les aurores boréales.

Il règne une ambiance feutrée dans la taïga boréale complètement ensevelie sous une neige légère, poudreuse à l’état pur. Il fait très froid, mais l’air est sec et l’on s’emmitoufle chaudement avant de sortir le moindre bout de nez ! L’espace est immense en Laponie, terrain de jeu idéal des activités hivernales, raquettes, ski de fond et traîneau… tout en douceur, ou plus sportif en raids itinérants sur plusieurs jours avec une nuit en pleine nature pour vivre comme de vrais trappeurs. La place ne manque pas pour profiter de grandes balades en motoneige ou partager, l’espace de quelques heures inoubliables, l’expérience de vie d’un musher et de ses extraordinaires compagnons chiens de traîneau…

Les journées sont courtes au pays des Sami (les Lapons). Elles se terminent autour d’un feu de bois dans un kota, une sorte de tipi Lapon. On prend un thé ou un café au coin de la cheminée avant de déguster de succulents plats typiques, un bon ragoût de rennes, ou du saumon grillé au feu de bois… On profite de la soirée pour s’adonner à l’activité favorite des finlandais : le sauna ! Les plus courageux peuvent même plonger dans le lac gelé ou se rouler dans la neige pour parfaire le rituel. Je laisse cela aux autres. Personnellement je préfère l’eau à 30°C pour prendre le bain. Ah ! Un bon point pour Bali !

Personne ne peut ignorer que c’est ici qu’habite le père Noël et la Laponie est une destination idéale pour qui souhaite s’immerger dans la féerie de Noël et prolonger ses rêves d’enfant ! J’ai passé trois soirées à l’affût d’une aurore Boréale en occupant l’attente à la rédaction de ma liste de souhaits visant à changer mon matériel photo... La troisième fût la bonne et d’avoir eu la chance de vivre cet instant magique est un souvenir bien plus cher à mon cœur que bien des cadeaux tout emballés ! Et je n’avais pas mon appareil photo avec moi ! Et oui !

Si cette photo et cette balade en Laponie vous a plu, laissez un commentaire ci dessous

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articlevoyage photo laponie

10 commentaires à propos de “Laponie, le paradis blanc

  1. Magnifiques paysages, mais quel défi pour le matériel et pour la technique photo à mettre en oeuvre. L’image et le commentaire nous font vraiment entrer au pays des « Sami ». Merci Marie-Ange.

    1. Bonsoir Christian
      Question résistance et endurance du matériel au froid je vous conseille de regarder le travail d’un des plus talentueux photographes animalier Vincent Munier. Non seulement ses photographies sont hors normes mais ses aventures humaines et photographiques dans le « Grand Nord » forcent le respect !

  2. Wow! Ce décor me paraît surréaliste. Évidemment, la photo est belle mais impressionnante à la fois. Je suis un habitué de la neige mais pas de ce type de paysage.

Laisser un commentaire