La photo de paysage – 7 astuces pour bien débuter !

La photo de paysage

Je ne vais pas parler de voyage au bout du monde ou d’expédition en Antarctique, mais de votre prochaine sortie pour  faire vos premières photos de paysage en appliquant les astuces et conseils que je vous ai apporté sur un plateau pour connaitre les bases de la photographie .

lumière Aveyronnaise

I – Le Matériel

Pour commencer ne vous encombrez pas de matériel inutile et lourd. Votre boitier et 1 ou 2 objectifs bien choisis feront l’affaire – éventuellement un télé-objectif si vous croisez  un ours brun, un loup…. ou plus communément une biche à l’orée du bois ! Le téléobjectif peut servir aussi à isoler un détail.

Privilégier le grand angle qui vous permettra de capturer de vastes paysages et un maximum de détail, mais attention de ne pas prendre une optique trop large, qui en plus de déformer des sujets au premier plan, risque de noyer votre paysage dans l’immensité. N’oubliez de consulter avant chaque sortie la mini check-liste ci dessous (Les batteries…. rechargées à bloc !), 1 carte mémoire, etc…. Mettez dans votre sac à dos un sac plastique ! Et oui, rien de tel pour protéger votre équipement en cas d’averse. (Photo de mon matériel+ sac plastique)

  • Matériel indispensable, votre mini check liste
  • tintin reporter photoVotre beau boitier Reflex
  • Un grand angle + un téléobjectif
  • Un trépied
  • 1 Batterie de rechange
  • 1 carte mémoire
  • 1 sac plastique

 

II – Photographier selon les saisons et les heures

Quelle époque de l’année et  quel moment de la journée faut-il privilégier ? Chaque saison a son charme et selon l’époque à laquelle vous photographier le résultat pour un même paysage sera totalement différent. Il n’y a donc pas de mois à éviter selon l’effet que vous voulez rendre. Aussi ne vous laissez pas rebuter par la météo , le froid, la pluie ou encore mieux la neige ! ( Aveyron sous la neige, lever de soleil ) Surtout si vous êtes en quête d’ambiance mystérieuse, dramatique ou poétique.

lumière Aveyronnaise-11

Par contre lorsqu’il s’agit de l’heure à laquelle il faut partir, pas de mystère sur le sujet ! Pour ceux qui me suivent sur ce blog vous l’aurez compris ! Partez tôt à l’aube si vous avez le courage, lorsque les lumières aux tonalités rouges, orangées vous offriront un spectacle à vous couper le souffle ou encore la brume sur un plan d’eau ! Il en ai de même le soir, avant la tombée du jour ! Par contre en paysage, oubliez de photographier en pleine heure de midi. Mais d’autres possibilités s’offre à vous si vous êtes un fondu du “déclencheur” . Lorsque que le soleil est à son Zénith il nous procure des couleurs dures et sans contraste car les ombres sont rétrécies.

Lac Inle apprendre la photo de voyage

III – Trouver le bon point de vue

La photographie de paysage fait le bonheur des randonneurs. Soyez donc prêts à marcher, vous promenez, à ouvrir l’œil, à vous délecter de ce que nous offre la nature,…. à explorer ! Et chercher un lieu qui rendra vos images uniques, à laisser libre cours à votre créativité. Si vous profitez de ces moments de bonheur en harmonie avec la nature, vos images n’en seront que plus belles. Ne vous laissez pas envahir par la nécessité absolue de faire de la photo. C’est en profitant de chaque instant, de ce qui nous entoure et des rencontres improbables que naitront de belles images. En un mot soyez heureux et la nature vous le rendra au centuple.

 

IV – Mode priorité ouverture pour plus de profondeur de champ

Lorsque vous photographiez le paysage, vous allez privilégier une grande profondeur de champ pour avoir un maximum de détails et de netteté. Vous allez donc principalement travailler en “priorité ouverture” afin de choisir la fermeture du diaphragme de l’objectif. Réglez votre ouverture sur f22 par exemple, vous aurez ainsi un maximum de profondeur de champ donc de détail.  Pour ce qui est du réglage de la netteté, sachez que  la zone de netteté s’étend davantage derrière la zone de mise au point. Ainsi pour une netteté à l’infini, faire une mise au point sur la limite du premier tiers de votre scène.  Ceci s’appelle faire la mise au point sur l’hyperfocale (voir explication ci dessous),

V – Cadrage et Composition

La composition et le cadrage de votre paysage est tout aussi problématiques. Il s’agit de faire des choix, le premier étant sur le format à adopter. Voulez vous photographier votre scène de manière verticale ou horizontale ? Le format vertical aura tendance à accentuer l’impression de profondeur. Dans le doute, shootez dans les deux positions pour ensuite comparer les effets. Cela dit le format horizontal s’appelle le format paysage, ce n’est pas pour rien ! Un espace trop grand et trop vide sera inintéressant, alors cherchez un détail autour du quel vous pourrez composer votre photographie. Pensez à exploiter le premier plan en y mettant par exemple un arbre ou un buisson. En plus de donner une échelle au paysage, cet objet pourra s’il est combiné à des lignes et perspectives, guider le regard du spectateur à l’intérieur de l’image. Pensez aussi à la règle des tiers, si elle est bien appliquée, celle ci donne instantanément à votre image l’impression d’une bonne composition.  N’oubliez pas aussi à photographier sous des angles inhabituels. Au raz du sol par exemple ou en plongée. Ces vues, combinées avec l’effet déformant du grand angle, accentueront l’aspect original de vos photos.

Maroc apprendre la photo de voyage web

VI – Vitesse lente

Pour donnez un peu plus d’atmosphère à vos images, mettez votre appareil sur un trépied et travaillez en vitesse lente. Pour ne pas faire bouger votre boitier, vous aurez peut être besoin d’un câble de déclanchement mais vous pouvez tout aussi bien utiliser votre retardateur.

pose longue apprendre la photo de voyage

En mode priorité vitesse ou manuel, sélectionnez une vitesse d’obturation lente, qui va enregistrer le mouvement dans sa durée : le vent dans les hautes herbes, l’eau qui coule, ou encore des nuages qui passent. Pour réaliser ces effets, il va vous falloir combiner profondeur de champ (petite ouverture) et vitesse lente. Il vous faudra donc travailler avec une sensibilité ISO basse : 100 ISO par exemple qui vous permettra de combiner petite ouverture et longue exposition. Si la lumière est vraiment trop forte vous pouvez utiliser des filtres afin d’assombrir d’autres scènes. Mais sachez qu’il est beaucoup plus facile de réaliser des longues expositions en fin de journée ou la nuit tombée avec des résultats d’autant plus beaux.

VII – Ciel et nuages

Il est très difficile d’enregistrer la beauté d’un paysage et encore plus celle d’un ciel. Pour éviter les effets de “flare” qui apparaissent lorsque les rayons de lumière viennent directement toucher l’objectif, pensez à utiliser l’indispensable pare soleil en toute circonstance. Attention d’orienter votre pare soleil car il risque de produire un effet de vignetage à votre photo. Pour donner plus d’intensité au bleu de ciel, vous pouvez utilisez un filtre polarisant. Celui intensifie la saturation des couleurs. Il s’utilise en changeant son orientation par rapport au rayon lumineux, et il vous suffit donc de tourner la bague jusqu’à obtenir l’effet désirez.

Maroc apprendre la photo de voyage web-2

 Hyperfocale : qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’obtenir la plus grande zone de netteté possible, donc une grande profondeur de champ allant du premier plan à l’infini, plus facile à dire qu’à faire. Cependant, il y a une astuce ! On va faire simple et ne pas rentrer dans les détails qui de toute façon ne serviront à rien. Seul le résultat compte ! La photo en toute simplicité a t-on dit ?

Dans le cas de la photo de paysage, il est important de mettre un premier plan afin de donner de la profondeur à l’image, la rendre plus esthétique et augmenter son impact. Malheureusement, en faisant la mise au point sur l’infini (ou l’horizon), votre premier plan va être flou, ce n’est évidemment pas le but recherche. Il existe une formule mathématique pour résoudre ce problème ! Et ne partez pas j’ai une astuce pour se simplifier la vie !

Nous allons donc faire la mise au point sur l’hyperfocale ! Mais qu’est ce que l’hyperfocale : c’est la distance entre votre appareil photo et le début de la zone de netteté

La distance hyperfocale souvent remplacé par le substantif hyperfocale, est la distance minimum, depuis le capteur de l’appareil photo, pour laquelle les sujets sont nets jusqu’à l’infini. Il s’agit de la netteté de mise au point en excluant tout problème de mouvement.

Ce qui peut s’exprimer de deux façons :

  • L’hyperfocale est la distance minimum à partir de laquelle le sujet est net, si on fait la mise au point sur l’infini.
  • La distance de mise au point faite sur l’hyperfocale permet d’obtenir une image nette de la moitié de cette distance à l’infini.

 

 

hyperfocale apprendre-la-photo-de-voyage 1

 

 

Donc voici

comment procéder simplement et efficacement

Vous souhaitez faire une image de paysage et que votre image soit net du premier plan à l’infini

  • Prenez une image en faisant la mise au point sur l’infini
  • Regardez le résultat sur votre écran
  • Le point net le plus proche de vous est l’hyperfocale, vous le repérez
  • Vous faites un deuxième cliché en faisant la mise au point sur ce point
  • Et vous obtenez une image net sur premier plan à l’infini

Vous avez gagné 1/3 de zone de netteté entre vous et le point hyperfocale, facile non !

Attention à chaque fois que vous changez de focale, que vous zoomez ou dé-zoomez il faudra répéter l’opération

Et bien j’ai encore plus simple, mais peut être un peu moins précise et efficace

Vous faites votre mise au point à 1/3 de la hauteur de l’image ( sur la ligne rouge, comme indiquée sur la photo ci dessous). Vous n’obtiendrez pas de si bons résultats qu’avec la première astuce mais elle a le mérite d’être simple et intuitive

village du lot

Je vous propose de prendre votre appareil photo, de sortir et de vous amuser. Appliquez ces quelques conseils et entrainez vous à photographier des paysages en appliquant la technique toute simple de l’hyperfocale. Et surtout soyez créatif !

Ce blog ne vivra que par votre participation ! Si cet article vous a plu, si vous avez besoin de conseils sur vos prises de vue en paysage, merci de laissez un commentaire ci dessous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articlephotos de lannee paysage, tour operateur comment debuter

26 commentaires à propos de “La photo de paysage – 7 astuces pour bien débuter !

  1. Merci pour ce nouvel article plein de précieux conseils et en particulier sur l’hyperfocale que je ne connaissais,pas …. il va falloir que je mette en pratique !!!

  2. Merci Marie-Ange pour cet autre intéressant article ! J’applique avec pas mal de succès la règle de la mise au point à 1/3 de la hauteur de l’image ! cela fonctionne bien !
    Bonne continuation !

  3. Bonjour et merci
    Je ne sais pas si c’est une pédagogie d’exception, mais c’est une approche de terrain que j’applique. Et puis j’ai été débutante moi aussi, et certains aspects de la photographie avec une approche « traditionnelle » n’a pas toujours été simple à appliquer. Il faut que notre passion pour la photo soit un moment de joie et de bonne humeur ! Pas de prise de tête ! Que de belles images !
    Alors à vos appareils et appliquez ! N’hésitez pas à partager votre travail sur la page Facebook du blog ! Cliquez sur le lien ! http://on.fb.me/1P9dfYV

  4. SUperbe MArie-ANge
    j’aime bcp ce que tu dis à propos de la photo pour la photo…J’imagine bien les gens qui vont en forêt pour chercher des champignons, et s’il n’y en a pas…. ils font quoi? il apportent et mangent les vénéneux ?

    Tu dis : « C’est en profitant de chaque instant, de ce qui nous entoure et des rencontres improbables que naitront de belles images. En un mot soyez heureux et la nature vous le rendra au centuple. »
    Je dis : la même chose s’applique aussi pour le dessin!

    Merci pour cet article bien sympathique et j’ai compris que je ne ferais pas grand chose avec mon matériel…

  5. Marie-Ange, un conseil, j’essaie d’appliquer la technique de l’hyperfocale, mais mes collimateurs ne se placent pas toujours au tiers pour faire leur mise au point …. ????

  6. En particulier quand je fais une photo avec un avant plan comme du feuillage, les collimateurs se placent presque automatiquement sur le feuillage pour la mise au point, je n’arrive pas à les placer au tiers pour avoir une image nette en totalité !!

  7. Très bon article que j’ai mis en pratique avec ce beau week-end ensoleillé.
    Pour Denise, je pense que vous devez être en ai-servo alors qu’il faudrait être en one-shot ou que vous avez programmé les collimateurs automatiques alors qu’il faudrait en choisir un seul.

  8. Bonjour Marie-Ange….A 64 ans je me suis décidée à passer au reflex numérique. J’ai toujours aimé et pratiqué la photo, en argentique puis en compact et bridge, mais au retour de mes voyages, les clichés étaient très décevants, souvent pris en mode automatique et à la va-vite, car il fallait suivre un groupe, ce qui n’est pas l’idéal. Depuis le mois de sept 2015, je fais partie d’un club photo et les progrès ont été rapides, mais loin d’être parfaits. Donc cette année, pas de voyages lointains avec un tour opérator. Je pars seule, avec ma toile de tente et mon chien pour un voyage en France de 2 mois(mai+juin), Objectif: Photo. Pas d’itinéraire précis. Traverser le pays de la Provence à l’Atlantique et rapporter des clichés si possible beaux et originaux. Mon envie est devenu passion. J’ai tout de suite adoré vos photos…et…me voici.J’aime vos explications claires et pédagogiques. Merci et à bientôt.

    Maryse

  9. Bonjour Maryse,

    Je ne peux qu’approuver cette excellente initiative. C’est une des meilleures solutions pour progresser en photo ! Sortir, se bouger et prendre le temps de faire de la photo ! Le soir il faut prendre le temps de regarder et surtout analyser ses photos. Prenez un petit carnet de bord et notez chaque jour vos impressions, le problème que vous avez rencontré chaque jour de votre voyage mais aussi ce qui vous a amusé, particulièrement plu !

    Après 2 mois de voyage, de retour à la maison, vous pourrez faire un petit bilan des points forts et des points faibles. Les points faibles s’améliorent en révisant les techniques photos. Attention, il faut mettre en avant vos points forts et les travailler encore plus car ils seront probablement le point de départ de vos préférences en photographie !
    D’ici là suivez les conseils que je donne sur le blog, bons préparatifs pour ce beau voyage photo et caresses au chien !

    A très vite
    Marie-Ange

  10. merci pour le tuto .Je vais essayer la façon de faire pour l’hyper focale.Pour moi avec un 24mm en plein format je faisais la mise au point entre 2m à f/16.J’attends toujours votre mail avec impatience

  11. Salut, ton astuce pour l’hyperfocale fonctionne t elle pour faire de la photo de rue.
    J’ai lu deja que cela permet de gagner du temps pour prendre des photos sans attirer l’attention

  12. Bonour Marie-Ange,
    J’attends toujours avec impatience vos posts car, a chaque fois, j’apprends. Vos explications sont claires et comprehensibles. Mon but est, finalement, de l’oublier cette technique.
    Je sais que ce n’est pas encore pour demain mais je m’y emploie a chaque sortie !
    Encore un tres grand merci.

  13. Bonjour et merci pour l’astuce de l’hyperfocale. J’utilisais celle du tiers qui marchait pas trop mal mais ne donnait pas toujours satisfaction. Reste plus qu’à shooter maintenant!
    Encore merci et bonnes photos 🙂

    1. Bonjour Richard

      Il y en a tant des astuces pour simplifier notre vie de photographe ! Il n’est pas besoin d’être un champion du monde de la technique photo pour faire de belles images.Les bases acquises, il est plutôt nécessaire de se concentrer sur sa créativité.

      Bonnes photos…. et de beaux paysages avec l’hyperfocale « simplifiée » !
      A bientôt
      Marie-Ange

  14. merci beaucoup pour cette explication lumineuse de l’hyperfocale, me reste maintenant à l’appliquer, en lisant le commentaire de Maryse je me suis un peu retrouvée, moi aussi j’ai pris beaucoup de clichés en argentique avec un reflex toutefois, revenant la peur au ventre que mes clichés soient complètement ratés, surtout que lorsqu’on voyage avec des non photographes il faut aller vite, à des heures pas forcément les plus opportunes.Je rêve de pouvoir partager des bons moments avec des photographes en weekend ou en voyage.
    En tous cas merci encore pour la pédagogie et le rêve

  15. Bonjour Annick
    Les amoureux de la photo se sentent parfois isolés et c’est la réalité ! Et l’hyperfocale ni fera rien…. 🙂 Oups! Ton commentaire sur ce blog est déjà un début de partage. La preuve…Je suis là pour répondre ! Nombreuses sont les opportunités pour faire des sorties photos entre amis et passionnés, encore faut il choisir la bonne « communauté ». Je vais sérieusement me pencher sur ce problème ! Surveille bien le blog, il va y avoir dans les jours à venir des nouveautés sur le sujet !

    A très vite
    Marie-Ange

Laisser un commentaire