[Exercice Photo] Affiner votre regard en photographie

        Apprendre à affiner votre regard en photo !

 

10 photos primées par le National Geographic

Voici les plus belles photos du célèbre concours du magazine National Geographic Traveler qui récompense les voyageurs photographes amateurs du monde entier. Cette année, plus de 17.000 photos ont été envoyées au jury. En plus des trois lauréats, sept autres photographes ont reçu le prix du mérite.

Certaines de ces photos ont une démarche uniquement artistique, d’autres ont vocation à faire passer un message fort, à sensibiliser l’opinion publique. Parfois les deux objectifs sont atteints. Quoi qu’il en soit, ce sont ce que nous appelons de « belles images » même si cela ne veut rien dire car c’est subjectif.

Comment affiner son regard ?

 

Lorsque j’ai fait l’école de « reporter photographe », un des professeurs nous disait que nous avions tout à apprendre des meilleurs photographes. Pour affiner son regard, il est bon de regarder de belles images. Non pas de les survoler mais de les analyser, chacun armé de son niveau photographique du moment.

En partant des 10 images primées par le Magazine National Geographic, je vous propose donc de vous arrêter sur chacune d’elle et de commencer à les analyser !

L’exercice peut, à priori, paraître un peu compliqué, mais chacun d’entre vous en tirera un bénéfice dans sa propre progression en photographie ! Surtout si vous renouvelez régulièrement l’exercice. Le but final étant la capacité de le faire sur vos propres images afin de déceler les points qu’il faut améliorer, principe de l’atelier « critique photo »

Comment débuter ?

Le mieux est de « reconnaître » dans chaque image la méthodologie des différents articles que j’ai écrits dans ce blog au fil du temps (pour vous guider, voir le récapitulatif en cliquant sur ce lien !)

Commencez par regarder le cadrage et la composition de la première image. Posez vous les bonnes questions (si nécessaire reportez vous à l’article sur le cadrage et la composition ; puis la profondeur de champ, la lumière, etc… Et enfin, ce qui vous plaît ou vous déplaît dans chacune de ces images.

 

Analysez une photo !

Analyser une photo vous permet de faire un point sur vos propres connaissances des techniques de bases, de déceler ce que vous maîtrisez ou les lacunes qu’il vous faudra travailler. C’est un excellent moyen de faire une révision de ce que vous aurez appris ces derniers mois.

Si cet exercice vous parait encore un peu fastidieux, commencez simplement pas vous posez une seule question : quelle est la photo que vous préférez et surtout POURQUOI ?

Pour finir, laissez un commentaire ci-dessous, nous allons en parlez…

 

 

formation photo 6

Prix du mérite : Sarah Wouters a capturé cette scène dans la province de Nong Khaï en Thaïlande. Une scène au départ banale, deux enfants cherchent à capturer un canard !

 

formation photo 5

En Pologne, les paysans se servent encore de la faux pour récolter les fourrages. Photographe Bartlomiej Jurecki

 

formation photo 4

Ce sauna est situé à 2800m aux milieux des Dolomites en Italie. Ce contraste entre neige et chaleur vaut à Stéfano Zardini le prix du mérite.

 

formation photo 3

L’après match de lutte Kushti, est un moment particulier pour les combattants. Ils se roulent dans la terre pour sécher la sueur, puis se massent mutuellement en marque de respect. Alain Schroeder.

 

formation photo 2

Village de Pestera en Roumanie pris sous l’effet du givre par Eduard Gutescu.

 

formation photo 1

1er prix : cette photo a été prise lors d’une séance de plongée autour des îles Revillagigedo au Mexique par le photographe Anar Patjane Floriuk. Il photographie une baleine à bosse et son petit.

 

formation photo 10

Prix du mérite : Namibie – Sur la route de Windhoek – la lune était si lumineuse qu’elle illuminait les dunes, bien que l’obscurité de la nuit permettait de voir la voie lactée et le nuage de Magellan, raconte le photographe, Beth Mc Carley, sur son expérience de la vallée de ma mort.

 

formation photo 8

Course de chameaux traditionnelle à Oman. Le photographe, Ahmed Al Toki, a voulu montrer la force et beauté des mammifères.

 

formation photo 7

2ème prix : Chantier de concassage de gravier au Bangladesh, photo de Faizal Azim

 

formation photo 9

Sanctuaire de Ziwa en Ouganda, Stefane Berube

 

Comme je vous l’ai dit plus haut, et si cet exercice vous parait encore un peu fastidieux, commencez simplement pas vous posez une seule question :

Quelle est la photo que vous préférez et surtout POURQUOI ?

 

Pour finir, laissez un commentaire ci-dessous, nous allons en parlez…

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articleexercies apprendre la photos

12 commentaires à propos de “[Exercice Photo] Affiner votre regard en photographie

  1. Pour moi modeste amateur une photo réussie est la photo Waouh (sources Régis MOSCARINI). Pas besoin de long laïus pour expliquer. La photo doit se suffire à elle-même dégager une émotion. Exemple la photo de rhinocéros j’en ai fait de bien plus belles au ZOO de Beauval pas besoin d’aller en Ouganda pour faire ce type de photos. Par contre la °1 avec les enfants et la photo N°8 dégagent une réelle émotion. SVP oublions le cadrage, la vitesse de l’obturateur et l’ouverture du diaph. On s’en fou ! Un photographe c’est comme un peintre. Tous les grands peintres décrivaient il leurs tableaux, la marque de leur pinceau et de leur peinture ?… Quant à la photo ayant reçu le 1 er prix ; le coup de piston a dû être énorme ! Car j’ai mis plus de 10 secondes avant de voir ce que c’était dans tout ce fouillis et je ne vois toujours pas ce qui peut retenir sur cette photo qui aurait été plus parlante en couleur.. Bref les bras m’en tombent.
    Guy BONNE ANNEE A VOUS ET MERCI POUR VOTRE PARTAGE D’EXPERIENCE

  2. Bonne Année à vous et merci de partager tant de connaissances. Ma préférence est la photo des trois hommes du chantier de concassage de gravier au Bangladesh. L’émotion que dégage la photo est prenante. Leurs regards à travers la poussière sans retirer rien à la qualité de l’image est impressionnante. Le cadrage serré m’attire particulièrement. En second choix: la 1ere photo aussi dégage une grande émotion.

  3. Personnellement je vote sans hésiter pour la photo des 3 bengalis . Les visages me touchent plus que les paysages d’une façon générale, et celle ci tout particulièrement : j’aime les regards de ces hommes, et je m’interroge sur leurs états d’âmes .
    J’aime les couleurs franches et tranchées de leurs vêtements et ce sable sur la vitre (que je pourrai facilement assimiler à des larmes ) me laisse supposer les conditions difficiles de leur travail.
    Voilà mon humble avis .
    Merci Marie -Ange pour cet exercice de début d’année .
    J’en profite pour te souhaiter de belles choses pour cette nouvelle année et surtout de beaux voyages au bout du monde.
    Amicalement
    Flo

  4. Comme Flo, ma préféré est la photo de Faizal Azim, je trouve ce portrait des trois pris sur le vif amusant, on a l’impression qu’il s’amuse aussi à regarder le photographe, le regard curieux, et un petit sourire sur chaque lèvre.
    En deuxième la course de chameaux, pour le rendu de mouvement et de puissance.

  5. Coup de coeur pour ces 3 visages…. d’une telle réalité à travers cette vitre pourtant bien poussiéreuse …. ils sont beaux, ils sont racés et on a l’impression que leurs regards d’une grande intensité nous fixe personnellement !

  6. Ma préférence va au Village de Pestera en Roumanie pris sous l’effet du givre. J’aime bien toutes ces couleurs avec ce blanc sur les arbres, c’est original.
    Mais il faut reconnaitre que les baleines avec ces tous petits plongeurs nous ramènent à notre petitesse dans ce monde. C’est une très belle photo, bien que je l’aurai préféré en couleur.

  7. Pour moi, sans hésiter, ce sera la course de chameaux ! une belle composition, équilibrée, (bien que j’aurais essayé de la mettre en miroir: soit les sujets tournés « vers l’avenir », comme on dit), aussi pour les regards des hommes et des bêtes et pour le dynamisme de la photo, et surtout parce que je n’aurais pas su réussir une telle photo !
    Et finalement, c’est celle pour laquelle j’ai ressentie une émotion en la voyant, elle me « parle ».

    Sinon, comme dit dans d’autres commentaires, certaines sont assez banales ! On en voit de plus impressionnantes ça et là !

    Mais c’est un bon exercice que je me forcerai à refaire de temps à autre !

    Et, toi, spécialiste, laquelle préfères-tu et pour quelles raisons ?

  8. Bonjour à toutes & à tous.
    Il semble que la photo du Chantier de concassage de gravier au Bangladesh (Faizal Azim) emporte beaucoup de suffrages. Dans la lignée de ce que fair REZA, j’adore cette photo, trois regards perdus derrière cette vitre, souffrance ou espérance, cette image me parle.
    Pour les autres, je rejoins un peu Robery dans un commentaire plus nuancé, en ce qui concerne la subjectivité des images, certaines parlent à certains, d’autres pas, c’est ça pour moi la magie de l’image, quand ce qui parait banal devient force.
    Bonne année à tous

  9. Ma préférée ? C’est une affaire qui ressortit à l’amour. Aimer l’un c’est presque exclure l’autre, ce n’est pas moi et qui suis-je pour exclure ?
    Toutes ces images sont belles, sans quoi elles ne seraient pas là. Mais, chacune demande que le regard soit chaque fois différent et que l’on se replace, ou qu’on se place plutôt, à celle du photographe. La sensiblerie dans ce domaine ne me convient pas, je pense à la photo qui a le suffrage, surtout, des dames (ici je suis un peu méchant). Je dis tout de suite que je suis incapable d’en faire aucune comme celles exposées ici sauf peut-être celle du Rhinocéros suite à mes safaris au Kenya, en Tanzanie et au Botswana.
    La photo, commençons par la fin, est jolie et sans doute pas toujours facile à faire et sans doute plus banale que beaucoup d’autres dans ce domaine.
    Il y a certes de l’émotion dans le regard de ces travailleurs dont le travail doit être pénible mais, quoi, ce sont trois curieux qui découvrent qu’on les regarde et les photographie : celui de gauche s’en amuse et sourit, au centre il est plus indifférent et celui de droite ne semble pas trop content et son regard est plutôt hostile ; c’est vrai que le nez enfoncé sur cette vitre sale est du plus bel effet, c’est tout. Un acteur n’aura pas eu le temps d’attendre, le professionnel était là pour un reportage et son attente et son œil averti a fait le reste pour ne pas manquer cette image. Il doit en avoir d’autres sous le boisseau.
    Rien à dire à cette belle course de chameaux, belle photo de course avec cette projection « providentielle » de terre (sable) qui met en évidence l’essentiel : la peine des chameaux et le désir des « cavaliers ».
    La Namibie. Le photographe a dû sérieusement se déplacer à gauche à droite, en avant en arrière, réfléchir pour cette photo unique. Un grand arbre mort qui « évapore » un grand nuage de fumée d’étoiles qu’est le centre de notre galaxie (appelée voie lactée) et à droite un petit arbre qui est à peine parvenu à lancer deux petites volutes que sont les nuages de Magellan (les nuages de Magellan sont deux galaxies proches de la nôtre et qui forment avec notre galaxie un tout astronomique). Et tout cela comme émanant de cette dune namibienne. Disney n’aurait pas fait mieux.
    Je partage le choix de la couleur d’un autre intervenant. Le noir et blanc m’horripile il est juste bon à masquer ce qui n’est pas toujours réussi ou bon à voir en couleurs (je vais en fâcher plus d’un) mais mes yeux n’ont jamais vu en N&B, alors, ici je m’image ce qu’a vu le photographe et il triche dans ce qu’il me montre. La grande baleine et son « petit » tellement plus grand que les plongeurs, bien sûr c’est impressionnant. Quand sur un canot pneumatique de 10 mètre de long on observe la queue d’une telle baleine surplombant la vague avant de disparaître et dont la largeur dépasse la longueur de son frêle esquif (ce que j’ai vécu), on mesure la petitesse de l’homme. Pour le reste je rejoins d’autres commentaires.
    Le givre et les couleurs : le paysage n’est pas unique de la Roumanie et il me plait, il me donne envie d’aller dans ce coin et c’est souvent ce que j’attends d’une photo plus que de dégager je ne sait quoi d’indicible émotion et donner envie c’est de l’émotion (je sais que je suis assez terre à terre quoique l’Espace astronomique soit aussi mon dada).
    Ces deux lutteurs, quelle belle photo !! On semble être revenu il y a plusieurs centaines de milliers d’années, au temps des cavernes. Ce qu’il font est simplement un échange d’amitié entre deux humains qui découvrent leur condition particulière d’Homme et non plus d’animal, deux frères sans doute de retour de la chasse et qui « transpirent » un sentiment… d’humanité.
    Le sauna, une image un peu « froide » dans tous les sens et une lumière « chaude » en contraste. Bien centré (comme quoi la règle des tiers est faite pour être parfois contournée) ce sauna sur un promontoire élancé ressemble à un vaisseau spatial prêt à décoller. Le déclenchement (le départ) est juste au bon moment.
    Les deux autres photos sont les coups de bol mais pas entièrement. Il fallait être au bon endroit car ces moments sont assez uniques : le fermier satisfait de l’affutage de sa faux avant la coupe tandis que son épouse, au creux de son bras, fourche en main, patiente pour accomplir sa tâche. Il a fallu un peu bouger, rapidement, pour se positionner et déclencher au bon moment, pas facile. Et personne ne semble plébisciter cette photo.
    Quant à ces enfants chasseurs de canard, même remarque pour le coup de bol. La photo est un instantané, mais elle doit avoir été recardée et fortement travaillée pour les couleurs et l’ambiance. mais c’est beau et magique, rien à redire.

    J’ai été long, je n’ai pas répondu à l’attente, et je n’ai pas fini, et j’ai choqué beaucoup de monde, mais voilà, c’est moi. Désolé !
    Claude

  10. Toutes sont belles équilibrées ou pas ,là n’est pas ,à mon avis le souci
    Ma préférence va à la course de dromadaires ou on peut décripter la force et la puissance des animaux et le regard pointu des hommes
    J’ai pris des cours de photos avec un professionnel de qualité ;mais je me suis rendu compte que seul notre intuition ,notre ressenti se recréer dans le résultat que peut montrer la prise de vue ;tout est subjectif ,certes il faut les grandes bases et connaissances
    C’est pour cela que je suis régulièrement vos articles très riches et qui restent très humbles
    Très bonne année 2016 Merci milles fois de votre soutien

  11. Bonjour à tous, moi j’aime la dernière photo, avec les 3 rhinos. Pas pour son lieu, mais pour les animaux. Au travers de la photo, je vois la puissance, la force que dégagent ces rhinos. Mais là, à cet instant T, probablement en train de manger. Ils sont inoffensifs, sereins, paisibles mais tout en restant méfiants quand même.

Laisser un commentaire