Défi photo – L’arbre serpent d’Angkor

Pour comprendre le fil d’Ariane de mon défi “1 image, 1 histoire”, commencez par lire la genèse de l’aventurePourquoi je vais vous raconter 52 histoires avec une photo, à raison d’une par semaine pendant 1 an. 52 photos, 52 histoires pour vous raconter mes 20 ans de voyages. 52 semaines pour parler de la photo de voyage et de l’importance des photos dans la vie de chacun d’entre nous. Vous aimez les histoires ? Vous aimez la photo ? Je publierai, chaque semaine, une photo avec le récit correspondant d’un souvenir de voyage ! Nos souvenirs sont trop beaux pour rester au fond d’un placard ! Alors vous aussi, dépoussiérez vos photos. Si vous faites des images, c’est pour les faire vivre !

Episode 14/52

Défi photo  – L’arbre d’Angkor

Cambodge apprendre la photo de voyage 1

 

A tout seigneur tout honneur, Angkor restera la capitale de l’Empire Khmer jusqu’à la fin des temps… et un paradis sur Terre pour tous les passionnés de voyages photos !

Fondée par un « dieu-roi » il y a 1200 ans, la fabuleuse cité impériale fut sans doute la plus grande de la planète en son temps. Avant son déclin, après 600 ans de domination de la péninsule indochinoise, Angkor s’étendait sur plus de 3000 km2 et sa population dépassait largement les 700.000 individus ! Après une demi-vie d’oubli, l’immense complexe archéologique se limite aujourd’hui aux 400 km2 (quand même !) de l’ancien centre urbain de la cité. Angkor est devenue une destination reine de l’Asie. Angkor Vat, le temple mausolée toponymique du site, a même acquis une valeur symbolique étonnante puisqu’il est actuellement le seul bâtiment du monde à figurer aux couleurs d’un drapeau national.* Sa notoriété, emblématique d’une civilisation perdue, a dépassé toutes les frontières du globe terrestre et sa fascinante attractivité y attire chaque jour des hordes croissantes de visiteurs venus du monde entier. Les Nations Unies l’ont inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité mais le site se vide cependant, chaque nuit, de quasi toute présence humaine.

Angkor Thom, la «Grande Cité», construite au cœur de la forêt tropicale, a pourtant de nouveaux résidents… sujets exemplaires du royaume végétal ! Qu’on les appelle faux, pseudos ou simplement fromagers, leur nom commun est une pure supercherie linguistique. Ma rencontre avec ces arbres, librement installés sous une fausse identité sur les murs de Ta Prohm, «Ancêtre de Brahma», est l’une des plus fabuleuse qui soit !

Une déformation venue de «forme âgée» en «fromager» est une source étymologique possible (ma préférée). Elle rejoint l’«arbre serpent» pour décrire la morphologie surréaliste de ces arbres très particuliers. Piroguier ou papetier seraient également appropriés à sa réalité effective. Les scientifiques l’ont reconnu unique en son genre (tetraméléacée) et lui ont attribué son nom latin, «tetrameles nudiflora», en référence aux quatre lobes emmêlés de ses graines et à la nudité de ses racines. Les spécimens Angkoriens offrent d’ailleurs une similitude structurelle troublante au plan, tétraédrique lui aussi, des monuments sacrés qu’ils se sont appropriés…

Le Noir & Blanc s’est imposé de lui même pour cette photographie, « épreuve écrite de lumière » et témoin respectueux d’une irréversible alliance entre Royal & Sacré.

*La silhouette d’Angkor Vat (en Blanc filigrané de Noir) inscrit la Religion au cœur de la Nation (bande Rouge centrale) entre le Ciel et l’Eau (bandes Bleues) du Royaume du Cambodge.

Si cette histoire vous a plu, laissez un commentaire ci dessous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 commentaires à propos de “Défi photo – L’arbre serpent d’Angkor

  1. Bonjour Daniel et merci

    Effectivement la photographie ne consiste pas seulement à déclencher sur son boitier. S’intéresser à la culture, l’histoire du pays que l’on visite est indispensable et tellement passionnant. S’intéresser à son sujet est une des qualités qui fait la différence entre un photographe et un bon photographe (amateur ou pro)
    Si le sujet vous a intéressé je vous propose de lire le reportage photo sur le « Peuple de l’eau » sur Lac Tonlé Sap sur ce Blog, un endroit que j’apprécie particulièrement et que je fais découvrir à mes petits groupes de photo-voyageurs à chacun de mes voyages photos au Cambodge. http://apprendre-la-photo-de-voyage.com/reportages-photos/le-peuple-de-leau-cambodge/

    A bientôt
    Marie-Ange

Laisser un commentaire