[Conseil Photos] Zoom sur la focale !

DUO N°2 : Zoom sur la focale pour faire la différence !

 

Le Duo  d’articles :

Le DUO d’articles est une formule que j’ai créé pour vous. Comme son nom l’indique, le DUO est composé de deux articles diffusés simultanément sur votre blog d’apprentissage de la photo de voyage.

  1. L’article  [Astuces Photos] vous dévoile des astuces techniques photos sur un sujet spécifique ;
  2. L’article [Mes conseils] est axé sur des conseils sur le matériel le mieux adapté pour débuter ou progresser en photographie. 

Les deux articles traitent, évidemment,  du même thème. Après l’indispensable “Boîtier Reflex” , je vous propose de découvrir sans plus attendre le Duo N°2 de la série… Les Objectifs

 

Article N°1 [ASTUCES PHOTOS]

Qu’est-ce que la focale ?

Objectifs Canon Bangkok

Une vitrine de rêve à Bangkok !

La focale, le terme vous semble compliqué et la notion barbare. Par contre, presque tout le monde connaît le terme « zoomer ». Comprendre le mécanisme du zoom et savoir décrypter les chiffres qui ornent votre objectif vous permettra de mieux utiliser votre Reflex.

I – Pour débuter

La focale, exprimée en millimètres, représente la distance entre votre capteur et le centre optique de votre objectif que l’on appelle aussi « foyer ». Pour chaque focale, vous avez un angle de vision (ou champ de vision : la partie visible dans votre viseur) et un rapport d’agrandissement. Plus la focale est courte, plus le champ de vision est grand et l’agrandissement faible.

technique du filé

35mm – f4.0 – 1/40s – 400 iso – Bangkok Jim Thomson House

Inversement, plus la focale est longue, plus l’angle de champ de vision sera réduit et le grossissement augmenté. Ainsi, lorsque vous zoomez, vous augmentez la focale, vous réduisez le champ de vision et les objets présents dans votre viseur s’agrandissent pour prendre plus de place dans le cadre. Une fois que vous aurez saisi le mécanisme, il vous sera possible de choisir une focale par rapport à votre envie et votre créativité, afin de pouvoir représenter un même sujet de plusieurs façons. D’autant que, pour un même point de vue, plus la focale augmente,  plus la profondeur de champ diminue.

technique du filé-2

105mm – f4.0 – 1/40s – 400 iso – Bangkok Jim Thomson House

II – Capteur APS-C  et capteur 24×36

Une focale est toujours la même. Qu’il s’agisse d’un appareil argentique, d’un compact, d’un Reflex avec un grand capteur 24×36 ou un petit capteur APS-C. La taille de la surface sensible qui équipe votre appareil photo influe cependant sur le résultat final.

L’angle de champ pourra être très différent pour un même objectif (un 50 mm par exemple : voir ci-dessous la magie d’une focale fixe pour faire des progrès notoires en photographie) selon qu’il est monté sur un appareil équipé d’un capteur 24×36 ou un capteur APC-S.

Pour obtenir l’équivalence 24×36 (Bob par exemple ! Un Canon 5D : Canon EOS 5D Appareil photo numérique Réflex 22.3 Mpix Boîtier nu Noir) qui est une « norme » dans le langage des photographes. Si un capteur APS-C équipe votre boîtier, par exemple le boitier Canon 750D, vous devrez multiplier la focale pour obtenir le même angle de champ. Souvent, le rapport entre les deux tailles est de 1,5.

Par exemple, un 35mm en 24×36 sera assez proche, dans le rendu, d’un 24mm sur un Reflex doté d’un petit capteur. (Voir dessin)

les focales en photo

Explication : l’angle de champ varie selon la focale. Très large pour un grand angle, ici 28mm, il permet de prendre en photo la totalité de la scène que vous avez devant vous. Par contre avec un téléobjectif l’angle de champ était très réduit, il vous permet d’isoler votre sujet.

III – Les différentes focales

 

  • Les grands angles

De 14mm à 35mm (en équivalent 24×36), ces courtes focales sont utilisées pour les paysages, l’architecture ou les photos d’intérieur. Elles sont pourvues d’un grand angle de champ, d’où leur nom usuel, très agréables en reportage (ce sont les focales préférées des reporters).

Un grand angle vous oblige à vous rapprocher de votre sujet et vous ne pourrez pas échapper à dire « Bonjour » à la personne que vous souhaitez photographier ! Le grand angle est une arme infaillible pour tester vos capacités au contact humain !

Attention cependant, ces focales sont souvent victimes de déformations géométriques (qui s’estompent vers le 24mm). L’objectif appelé « fish-eye » a une focale inférieure à 10mm et donne des images très caractéristiques : les déformations sont si fortes que l’image est ronde.

  • Les standards

Les focales entre 35mm et 70mm, sont les plus couramment utilisées. Adaptées dans presque toutes les situations, ces focales donnent des résultats assez similaires à ce que voit l’œil humain.

Le fameux 50mm (35mm pour un capteur APS-C) est appelé objectif standard car l’angle de champ et le grossissement correspondent aux proportions de notre champ de vision humain.

Quant aux zooms Trans-standards,  environ 28-80mm (ou 18-55mm en APS-C), ils permettent d’aborder tout type de sujet grâce à une amplitude de focales très polyvalente.

Pour ma part, en mode reportage de voyage, j’utilise un Trans-standard de 24-105mm (convenant le mieux pour une sortie photo à la journée où l’on est amené à photographier une multitude de sujets allant du paysage au portrait, en passant par l’architecture…)

  • La longue focale ou téléobjectif

Passé le 80mm, les longues focales – que l’on appelle dans le langage courant « Téléobjectifs » – sont particulièrement adaptés pour les sujets éloignés. Le champ de vision est réduit, la profondeur de champ est assez faible mais ils permettent de photographier des objets éloignés en toute discrétion.

Attention, vous savez que je n’aime pas les photos volées ! Les paparazzis ont souvent dans leur fourre-tout un objectif d’une focale supérieure à 300mm.

tele objectifs

crédit photo site www.forzamotorsport.fr/ (juste pour rire !)

  • Zoom ou focales fixes ?

Au moment de s’équiper, (voir article [conseils matériels]), plusieurs possibilités s’offrent à vous et 2 philosophies s’affrontent. Une fois que vous aurez définies les focales dont vous avez besoin, vous devrez surtout choisir entre Zoom et Focale fixe – entre “les deux pieds dans le mortier” ou “devenir un bon photographe qui se bouge”. Les focales fixes sont moins polyvalentes (vous devrez changer d’objectif quand vous voudrez changer de focale) mais sont toujours d’une excellente qualité optique.

Les zooms, qui ne peuvent être parfait à tous les niveaux (à moins de coûter horriblement cher) sont un compromis entre la qualité optique, la taille et le poids de l’objectif. N’avoir qu’un seul objectif (plutôt que plusieurs focales fixes) est un choix plus léger et moins encombrant.

Au moment de choisir, outre l’aspect financier et technique, il faut savoir que les focales fixes ont un avantage qu’un zoom ne pourra jamais égaler – vous n’avez qu’un seul angle de champ, il vous faudra vous déplacer pour cadrer correctement votre sujet. C’est contraignant car vous devrez changer de position et tourner autour de votre sujet. Mais, au final, vous trouverez des cadrages souvent bien meilleurs.

 

Article N°2 [CONSEILS  MATÉRIELS PHOTOS]

Mes 2 objectifs fétiches

Mes deux objectifs, indispensables pour devenir un meilleur photographe.

Je vous dévoile une partie du matériel photo qui m’accompagne dans tous mes périples. Mes indispensables, les petits bijoux qui, une fois la technique maîtrisée, permettent de laisser libre cours à la créativité et de transformer les photos en clichés qui sortent du lot !

Cependant, ces deux premiers objectifs ne sont pas à mettre entre toutes les mains… chaque chose en son temps.

Ceci pour 2 raisons : d’une part l’investissement financier conséquent de ces objectifs, et, d’autre part, le niveau de compétence dans la pratique de la photographie qui est, lui aussi, à prendre en considération.

Voyons ci-après : Je vous recommande 2 objectifs que j’ai en permanence dans mon sac photo :

  • le 50mm : destiné à tout le monde, mais particulièrement aux débutants. Le mien ne me quitte plus depuis mes débuts en photographie !
  • le 70-200mm : représente l’accomplissement d’un rêve mais aussi la récompense d’avoir passé des mois, voire des années, à progresser dans la pratique photographique. Tant pis pour ceux qui ne veulent pas se former ! Ceux-ci ne connaîtront jamais le plaisir de produire une image au « piqué » exceptionnel… D’ailleurs un bonnet d’âne à ceux-là et au « piquet » !

Voyons plus en détails ces deux optiques :

Un caillou magique!

Objectif 50 mm f/1.8 II

 

Ce petit caillou est une focale fixe. Ce qui implique que nous devons perdre l’habitude de zoomer. Le « zoom » nous rend des services indéniables. Cependant nous devenons pantouflards, ce qui est une attitude qui va à l’encontre de la démarche que doit adopter un photographe. Le simple fait de se déplacer va nous donner l’opportunité, dans 90% des cas, de trouver un angle de cadrage bien meilleur que celui fait initialement ! Il va vous permettre de progresser de façon significative dans votre approche photographique.

La seule contrainte de se bouger et de tourner autour de votre sujet pour trouver le meilleur cadrage va suffire à travailler votre façon d’appréhender votre sujet et obtenir des cadrages et une composition de l’image de bien meilleure qualité.

Le second point important est de taille : il ouvre à f1.8 ! Une petite pépite qui ne pèse que 160 gr et que vous trouverez chez Amazon pour une centaine d’euros.

Canon EF Objectif 50 mm f/1.8 II : Monture Canon 

Nikon Nikkor Objectif 50 mm f/1.8 D-AF Nikon F :Monture Nikon

 

Le téléobjectif incontournable du voyageur !

Le 70-200 mm f/2,8L IS II USM

Voici une drôle d’histoire, je vous conseille vivement de lire ce qui suit, une histoire vécue !
Le 70-200mm est un zoom d’une qualité époustouflante ! L’essayer c’est l’adopter ! Cependant je ne le conseillerai jamais à un débutant, il serait ridicule et surtout inutile de posséder ce téléobjectif sans avoir au préalable une bonne vision d’ensemble des bases de la photo.

Pour ma part, je l’utilise pour réaliser entre 20 et 30 % de mes photos.

Cependant, si vous souhaitez acquérir ce téléobjectif, je vous conseille de bien étudier le problème en attendant de vous proposer un article spécialement dédié à ce produit car plusieurs fabricants sont sur « le coup » et il n’est pas simple de s’y retrouver.

Je vous donne un exemple : si vous êtes détenteur d’un boîtier Canon (encore une fois, il n’y a pas de parti pris, je vous parle de ce que je connais le mieux ! Il s’agit de la même approche pour les boîtiers Nikon)…

Donc si vous possédez un boîtier Reflex Canon, 3 Fabricants proposent le 70-200mm f2.8 :

1- Canon Objectif EF 70-200 mm f/2,8L IS II USM pour Séries EOS

Canon – évidemment !  Avec celui que l’on appelle le “grand blanc”. Je ne comprendrai jamais pourquoi autant de m’as-tu vu s’affichent avec un objectif d’une telle qualité !? Eh oui, comme son nom l’indique et comme vous pouvez le constater sur l’image : il est tout blanc. Et là franchement, en voyage (où la plus grande discrétion est conseillée, surtout pour une question de sécurité et de provocation), ce n’est vraiment pas l’idéal.

Prix indicatif Amazon – 1 890 € – Janvier 2016

 

2 – Sigma Objectif 70-200 mm / F2,8 APO DG OS EX HSM pour Canon
Performant… et noir ! Oups ! Je ne l’ai pas testé personnellement, et si le prix, très attrayant est votre principal critère de sélection je vous conseille vivement de consulter les tests que vous trouverez chez le fabricant ou, encore mieux, consultez les forums comparatifs…

Prix indicatif Amazon – 949 € – Janvier 2016

3 – Tamron Objectif SP AF 70-200mm F/2,8 Di VC USD – Monture Canon

Il n’a rien à envier à Canon, surtout concernant le piqué de l’image où il pourrait même être supérieur… Cependant, l’AF « pédale » un peu dans des situations de lumière difficile où une mise au point manuelle devient nécessaire. Pour un objectif d’une telle qualité, il a un argument de poids : son prix, plusieurs centaines d’Euros de différence avec le Canon pour un matériel aux performances exceptionnelles. Je l’utilise depuis 2 ans sans aucun regret !

Prix indicatif Amazon – 1 139 € – Janvier 2016

Il n’est pas question, ici, de faire un comparatif technique ! Cependant, les performances techniques de chacun (j’utilise le Tamron et j’ai testé le Canon) ne sauraient justifier leur écart de prix ! Pour moi, il n’y a « pas photo » : le Tamron remporte toujours ma préférence.

Rappel : faites attention de choisir la monture d’objectif adaptée à votre boîtier !

La morale de cette histoire : il est nécessaire de faire très attention avant de se lancer dans l’aventure de l’achat de son matériel photo. Au fil des mois, des années, je fais le nécessaire pour orienter vos décisions en évitant de faire des erreurs qui pourraient coûter cher sous prétexte d’une guerre sans relâche entre les marques !

Dans ce cas précis, je souhaite vous démontrer que d’avoir un grand blanc de chez Canon plutôt qu’un objectif plus discret et très performant ne fera pas de vous un meilleur photographe.

L’achat du matériel doit tenir compte des critères techniques mais il doit être aussi guidé par votre jugement éclairé.

Imaginez, plusieurs centaines euros économisés vous permettront d’utiliser cette somme pour soigner aux petits oignons votre sac photo de voyageur avec les accessoires indispensables qui EUX feront la différence dans votre pratique de la photographie.

Le Duo N°3, dernier de cette trilogie, vous aidera à constituer le sac photo idéal de vos prochaines aventures photographiques, qu’elles soient à côté de chez vous ou à l’autre bout du monde…

Si cet article vous a plus, laissez un commentaire ci dessous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articleangle de champ expliquer, focale fixe progresser

10 commentaires à propos de “[Conseil Photos] Zoom sur la focale !

  1. Excellent article pour conclure cette année 2016, merci Marie-Ange pour tes conseils qui me confortent dans mes choix. J’ai personnellement opté pour un « grand-blanc », non pas que je veuille m’afficher (ce serait plutôt le contraire), mais c’est l’occasion qui a fait le larron! Un Canon quasi neuf pour le prix d’un Tamron neuf… je ne pouvais pas ne pas craquer 😉
    Tes conseils m’ont aidés aussi dans le choix récent d’un 24-105 f/4 IS, (encore une super occas!) pour emporter en NZ à la place de mon 24-70 f/2.8 non stabilisé.
    Je pars dans 15 j, j’espère avoir le plaisir de lire le duo n°3 avant mon départ.

    1. Bonjour le motard photographe,

      Ton commentaire me fait terminer l’année en beauté et je te remercie pour ta participation active à ce blog ! Ton « grand blanc » va faire un malheur en Nouvelle Zélande… Te voilà fort bien équipé avec ces deux objectifs qui sont pour moi le meilleur choix pour la photo de voyage. Je vais faire tout mon possible pour publier le Duo N°3 avant ton départ. Il sera la conclusion d’une équipement parfait pour aborder tout ce que la planète et les rencontres nous offrent de plus beau !

      A très vite
      Marie-Ange

  2. Super, Merci Marie-Ange.
    Toujours intéressant pour un débutant (que je suis) de bénéficier de l’expérience et des conseils d’une Pro.
    Le père Noël a anticipé ton article et m’a offert le 50 mm f/1.8 STM.
    J’attends avec impatience le n° 3 pour compléter mon sac.

    PS : je profite de l’occasion pour te souhaiter ainsi qu’aux membres une très bonnes année 2016.

  3. Bonjour et meilleurs vœux,
    merci pour cet article, juste une question, je possède un EOS650D donc APS-C, j’ai le fameux 50mm mais après usage et expérience je pense que j’aurais du prendre un 35mm pour avoir les mêmes avantage que tu décris, me confirme-tu?
    Salutation,

    B; Lelogeais

    1. Bonjour

      En fait, il n’existe pas de réponse toute faite. Tout dépend de l’utilisation que tu souhaite en faire. Evidemment un 50 mm devient un 85mm sur un capteur APS-C et par conséquence un 85mm est un petit téléobjectif ! Si tu souhaite utiliser une focale très lumineuse à moindre coût je persiste à conseiller le 50 mm f1.8. Le 35mm est plus polyvalent mais un peu plus cher. Il y a un petit test à faire pour savoir quelle focale te convient le mieux. Prends l’objectif de base 18-55mm qui est fourni avec ton 650D et fait des essais en le bloquant sur 35mm (avec un morceau de scotch par exemple) et ensuite tu fais la même chose en le bloquant sur 50mm. Tu sauras ainsi ce qui te convient le mieux suivant l’utilisation que tu veux en faire. Ensuite tu pourras investir sur une focale plus lumineuse avec une ouverture à 1.8 voir f1.4 si nécessaire.
      A bientôt
      Marie-Ange

Laisser un commentaire