Comprendre et maîtriser l’exposition d’une image

Comprendre l’exposition

Une idée courante consiste à dire qu’avec un bon logiciel de retouche on peut rattraper l’exposition d’une image. Malheureusement, ce n’est pas le cas et pour réussir vos photos, un petit passage par la notion fondamentale de « l’exposition » est de rigueur.

Avez-vous déjà eu sur l’écran de votre boitier une image entièrement blanche ? Ou noire ? Cette désagréable surprise est le résultat d’une mauvaise exposition. Entre ces deux extrêmes se conjuguent toute une gamme de ratages (zones trop claires, ombres bouchées, mur trop blanc, visage trop sombre, j’en passe et des meilleurs…) qu’il vous sera désormais possible d’éviter.

bateau Kep Cambodge surexbateau Kep Cambodgebateau Kep Cambodge sous ex

Ci dessus 3 images, la 1ère surexposée, la seconde bien exposée et la 3ème vous l’avez deviné sous exposée. Une bonne exposition est un subtile mélange, voyons cela de plus près!

Comme vous le savez, la photographie est l’art d’écrire la lumière (du grec photo = lumière/ graphie = écrire). Ainsi, l’exposition est l’action qui consiste à régler la bonne quantité de lumière qui va impressionner la surface photosensible de votre appareil (le capteur) pour y enregistrer une image. Une étape primordiale du procédé photographique.

L’exposition pose souvent problème aux débutants. Alors, pour éviter les surexpositions ou sous expositions, prenez le temps de bien intégrer cette notion.

C’est parti !…..

I – COMPRENDRE L’EXPOSITION

Prenons une métaphore parlante : celle du robinet d’eau.

  • ·Si vous voulez remplir un verre d’eau et que vous ouvrez à fond le robinet, l’eau s’écoule abondamment et votre verre sera rempli plus rapidement que si votre robinet est à peine ouvert.
  • · Maintenant remplacez l’eau par la lumière et le robinet par l’ouverture du diaphragme.

· Plus votre diaphragme est ouvert plus la quantité de lumière qui vient impressionner votre surface photosensible sera grande. Vous n’aurez donc pas besoin de faire entrer longtemps de la lumière.

  • · Par contre, si votre diaphragme est presque fermé, vous devrez le laisser ouvert sur une plus longue durée (et ceci grâce à la vitesse d’obturation) pour obtenir une quantité de lumière nécessaire à une bonne exposition

· Le verre parfaitement rempli correspond à votre capteur qui a reçu exactement la bonne quantité de rayons lumineux nécessaires à la formation d’une image.

Un verre qui déborde = surexposition – trop de lumière

Résultat de recherche d'images pour "robinet" bateau Kep Cambodge surex

Un verre presque vide = sous exposition – pas assez de lumière

Résultat de recherche d'images pour "verre à moitie vide"  bateau Kep Cambodge sous ex

Si vous ne comprenez pas avec de l’eau essayez avec une bouteille de Champagne millésimée en remplacement du robinet, je suis certaine que vous allez saisir l’explication !

Le diaphragme et la vitesse sont les deux éléments dont vous disposez pour régler l’exposition. Le troisième paramètre est la sensibilité. Toutefois une sensibilité trop élevée à pour le désavantage de dégrader l’image (ce que l’on appelle le  « bruit »). Il est donc indispensable de donner la priorité au réglage du couple diaphragme/temps de pose pour obtenir l’exposition parfaite de vos clichés.

 

Maitriser l’exposition

 

II – LA SENSIBILITE

Lorsque l’on parle de sensibilité, on désigne les ISO, qui font référence au système de film argentique. Plus votre film était sensible, plus votre chiffre ISO était élevé et moins vous aviez besoin de lumière, et inversement. Seul désavantage : plus la sensibilité était élevée, plus gros était le grain de l’image. Le numérique aujourd’hui s’est réapproprié ce système avec l’énorme avantage de pouvoir changer de sensibilité entre chaque prise de vue. L’ISO en numérique va donc vous donner une plus grande marge de manœuvre.

III – L’OUVERTURE

L’ouverture, comme son nom l’indique, est la taille à laquelle va être ouvert le diaphragme de votre objectif pour laisser entrer la lumière. Mais méfiez-vous des faux amis ! En effet, en photographie, les mesures sont inversées (mais cela vous devez déjà l’avoir compris !) : lorsque l’on vous parle de grande ouverture, le chiffre « Y » correspondant est le chiffre le plus petit, exemple f2.8 fait référence à la plus grande ouverture alors f/22 fait référence à une petite ouverture.

En fait, le nombre exprimé en f/ exprime le rapport focale de l’objectif et diamètre de l’ouverture du diaph. Les valeurs du diaphragme se suivent, allant du plus petit au plus grand, et chaque valeur correspond au double de la précédente (par exemple f/5.6 laisse passer 2 fois plus de lumière que f/8).

 

IV – LA VITESSE D’OBTURATION DE L’OBTURATEUR

On parle plus simplement de vitesse. Celle-ci exprime le temps durant lequel l’obturateur reste ouvert pour laisser passer la lumière. La vitesse est exprimée en fraction de seconde : 1/125s = 1 seconde divisée par 125. Et comme pour le diaphragme, lorsque vous passez d’une valeur à l’autre, de 1/60s à 1/125s par exemple, vous diviser par 2 la durée d’exposition, donc la quantité de lumière atteignant le capteur.

Résultat de recherche d'images pour "vitesse d d'obturation"

Outre le fait d’exposer le capteur, le diaphragme et la vitesse ont chacun des conséquences sur le rendu de l’image qu’il est nécessaire de connaitre pour une bonne maitrise de la photographie. Si vous débutez, travaillez en mode manuel ou semi manuel, ne laissez pas l’appareil tout contrôler pour vous.

Même si cela vous ralentit dans vos prises de vue, sélectionner vous-même vos réglages vous permettra de bien comprendre le fonctionnement de votre appareil.

Pour schématiser nous pouvons résumer les fonctions du diaphragme et de la vitesse de la minière suivante :

Diaphragme = privilégier pour le travail sur la profondeur de champ

Vitesse = privilégier pour le travail sur le mouvement

Ce sera à vous de choisir, selon les effet que vous désirez créer, laquelle de ces techniques privilégier pour ensuite adapter les autres paramètres. Et Basta !

Si cet article vous a plu ou si vous avez des questions, laissez-moi un commentaire, cela me fait toujours plaisir !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire