Etes vous un chasseur d’images ?

Que nous soyons un(e) amateur(trice) de photo de rue, de photo sportive ou de photo animalière, nous sommes tous des chasseurs d’images ! La technique fondamentale est la même. S’adonner à la photo dans la rue ou suivre une épreuve cycliste amateur le dimanche, nous ne manquons pas d’occasions.

Par contre la photo animalière peut paraître plus compliquée à mettre en oeuvre. Pourtant elle ne rime pas forcément avec AFRIQUE. Les photographes passionnés de nature ou de photo animalière n’ont pas tous la possibilité d’aller immortaliser le lion en Afrique dans la savane. Evidemment, c’est une expérience unique mais ce n’est pas le propos du jour. Qu’à cela ne tienne ! La France regorge de lieux où la nature est encore sauvage et de toute beauté. La Camargue a des points communs avec la Savane Africaine que je connais bien 😉 et que je peux comparer par certains côtés.

Je vais te raconter une histoire…. Photographique !!

Il y a quelques années, j’ai passé des journées entières SEULE avec mon appareil photo en Afrique…. mais aussi sur le Circuit Automobile Paul Ricard qui était proche de chez moi dans le Var à shooter des Bolides à 300km/h pour m’entrainer et puis parce que j’aime le sport automobile… Et oui même les filles aiment les belles voitures ! 😉 .Et pourtant combien de fin de week End, j’ai remis en cause mon apprentissage de la photographie pour en faire mon métier !

Lorsque je n’étais pas en France, je me suis mis au bord de la route avec mon trépied pour figer les vélos, les passants ou les oiseaux sur le lac Tonlé Sap au Cambodge. Le trépied…. erreur !!!! Je vous en parle dans un prochain article !

J’ai aussi fait des dizaines d’exercices pratiques m’appuyant sur des formules mathématiques qui m’ont cassé la tête durant les 2 ans d’école de Reporter Photographe. Au risque de me dégoûter à jamais de la technique photo et de ces sujets qui n’arrêtent pas de bouger ! 😉 Grrrrr !

C’est à cette période vraiment délicate que j’ai fait la connaissance de quelques photographes de renommée internationale. C’est en parlant avec ces photographes champions de la photo animalière que j’ai eu le Déclic. Ils m’ont incité à photographier avec eux, à mettre de côté ma peur de me « frotter » aux meilleurs, à écouter leurs conseils qui finalement étaient bien plus simples à appliquer que tous les cours de l’école de photographie. Des vrais photographes de terrain avec des vrais conseils pratiques !

Leurs conseils étaient plus digeste et surtout plus ludique à appliquer. De ce jour, gérer la vitesse est devenu un jeu  d’enfants pour créer des photos que je pensais à l’avance, avec une véritable intention photographique sans stress et avec de bons résultats.

Evidemment, lorsque j’ai commencé à enseigner la photo à mon tour sur le terrain lors de stages photos, j’ai reproduis à l’identique ce que les meilleurs m’ont appris. Et c’est d’une efficacité redoutable...

Quelles explications techniques et artistiques

Dans quel cas utiliser le mode priorité vitesse et priorité ouverture pour les photos de mouvement ?

Le mode priorité à la vitesse : avec ce mode vous allez créer un effet de filé ou simplement figer un sujet en mouvement (un animal ou un sportif en action par exemple). J’ai écris un article à ce sujet « Quand utiliser le mode priorité vitesse ? ». En utilisant ce mode vous avez la main sur le paramètre de la vitesse. L’appareil photo choisit tout seul la bonne ouverture du diaphragme pour avoir une bonne exposition, ni trop sombre, ni trop clair.

Le mode priorité à l’ouverture. C’est toujours un mode semi-automatique : vous décidez de l’ouverture du diaphragme. C’est à dire du diamètre du trou par lequel passe la lumière à l’intérieur de votre objectif.  De son coté, l’appareil photo va choisir la bonne vitesse d’obturation c’est à dire le bon temps d’exposition pour que l’image soit bien exposée. Le mode priorité ouverture va vous permettre une ouverture maximale (petit chiffre) et ainsi obtenir une faible profondeur de champ pour isoler votre sujet avec un beau flou d’arrière plan. Comme l’ouverture est grande la vitesse va forcément être rapide et vous permettre de figé votre sujet avec un beau flou d’arrière plan ! En d’autre terme vous réalisez une belle photo créative

Les 10 commandements (recommandations) relatifs à la photo animalière

1) Connaitre parfaitement les bases de la technique photographique. Sans technique, point de salut !
2) Opter pour le mode priorité à l’ouverture pour flouter l’arrière plan (ainsi vous privilégiez la vitesse la plus rapide lorsqu’on se cale sur la pleine ouverture avec un téléobjectif).
3) Ne pas se préoccuper uniquement et exclusivement du sujet, mais tenir compte de son environnement, de l’arrière plan surtout.
4) Penser au cadrage vertical lorsque le sujet l’exige
5) Ne pas trop serrer le sujet dans le cadre photographique, laisser respirer la photo
6) Déclencher à bon escient… Bien observer pour capter un détail, une action, un regard…
7) Anticiper l’action pour déclencher avant qu’elle ne s’évanouisse
8) Harmoniser les éléments de la scène dans le cadre photographique, soigner la composition de votre image (équilibre des masses, équilibre des couleurs, lignes de lecture de l’image, règle des tiers)…
9) Varier les focales (zoom !) pour dynamiser un sujet ou une étude plus complète
10) Savoir commuter instantanément un mode d’acquisition du point à l’autre (one shot/aï-servo ou mode simple/continu) pour capter un sujet figé ou mobile (un sujet fixe peut devenir mobile l’instant suivant)

Prochainement…

J’ai décidé de vous apprendre à repérer les meilleures lumières, à régler la vitesse d’obturation, à composer l’image dans le mouvement. Pour apprendre ou vous améliorer dans votre pratique de la photo de mouvement, les chevaux et les oiseaux de Camargue, pour revenir à eux,  jouent les modèles sous la direction des gardians.

En Avant Première… En Vidéo 

Des Photo dynamiques ou d’action qui vous donneront l’impression d’entrer dans vos images …. de toucher du doigt votre sujet.  Des conditions de prises de vue pour réaliser des photos dignes des plus beaux magazines….. CLIQUEZ sur la vidéo


 

Si cet article vous a plu, si vous avez une question, laissez un commentaire ci dessous !

Recherches utilisées pour trouver cet articlefaire de belles photos par mauvais temps

4 Replies to “Etes vous un chasseur d’images ?”

  1. Bonjour Nicole,
    Merci pour votre commentaire qui m’encourage à continuer à partager mes connaissances de terrain pour réaliser de meilleures photos. L’envie c’est bien Nicole, pratiquer c’est mieux ! 😉
    A très vite
    Marie-Ange

  2. Dur,dur de photographier les oiseaux qui s’envolent, j’étais au parc ornithologique de pont de Gau.Merci pour tous ces conseils.

Laisser un commentaire